Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce J'ai pris mon père sur mes épaules
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  février 2019

Comédie dramatique de Fabrice Melquiot, mise en scène de Arnaud Meunier, avec Rachida Brakni, Riad Gahmi, Vincent Garanger, Nathalie Matter, Bénédicte Mbemba, Maurin Ollès, Fédérico Semedo et Philippe Torreton.

S'inspirant des Énéides, le prolifique Fabrice Melquiot, pour cette oeuvre de commande de la Comédie de Saint-Etienne dirigée par Arnaud Meunier, a conçu un western contemporain dans lequel le jeune Énée va accompagner son père atteint d'un cancer tout au long de sa chimiothérapie avant de se lancer avec lui dans un voyage épique vers un Portugal rêvé.

La plupart de la pièce, racontée tour à tour par chacun des personnages, se passe dans l'immeuble gris - "maison de poupée" tournante (scénographie très réussie de Nicolas Marié), cerné de néons au sol qui l'éclairent judicieusement (lumières de César Godefroy) d'une cité stéphanoise en 2015, l'action coïncidant avec les attentats de Paris. Ce sera le prétexte à développer plusieurs histoires d'amour et d'amitié dans cette tour où la mort, sous les traits du fantôme d'un jeune homme, rôde sur ce petit monde.

On attendait beaucoup de la rencontre entre l'écriture poétique de Fabrice Melquiot, la mise en scène d'Arnaud Meunier et une affiche alléchante, Rachida Brakni et Philippe Torreton en tête.

Or, "J'ai pris mon père sur mes épaules", en dépit de quelques fulgurances, de très beaux mais rares moments, et de vrais morceaux de bravoure peine pourtant à procurer l'émotion.

A force de vouloir traiter trop de sujets à la fois, l'épopée se perd en route et les scènes de comédie au langage "moderne" ont du mal à se fondre avec des envolées plus lyriques propres à Fabrice Melquiot.

Toutefois, l'habileté de l'auteur crée les ingrédients d'un mélodrame dont la virtuosité de la mise en scène d'Arnaud Meunier produit de très belles scènes, notamment un final grandiose.

Ainsi, on est néanmoins touché par cet Énée, bouleversé et bouleversant (sensationnel Maurin Ollès, une révélation), en plein apprentissage de son métier d'homme. Par son père Roch (magistral Philippe Torreton) dont l'autodérision masque le déchirement. Et par la sobre Anissa (Rachida Brakni d'une présence et d'une intensité incroyables) qui aime les deux hommes.

Et aux côtés de ces trois comédiens magnifiques, une distribution également talentueuse où tous sont à citer (Vincent Garanger, Frederico Semedo, Bénédicte Mbemba, Riad Gahmi et Nathalie Matter)

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=