Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Qui va garder les enfants ?
Théâtre de Belleville  (Paris)  février 2019

Seul en scène conçu et interprété par Nicolas Bonneau dans une mise en scène de Gaëlle Héraut.

Sur le thème des femmes politiques, plus précisément des politiciennes investies d'un mandat électoral ou ministériel, avec le féminisme en toile de fond, un titre - "Qui va garder les enfants ?" - s'inspirant d'une célèbre réplique de Laurent Fabius et dans son registre de prédilection du "théâtre-récit documentaire", le comédien-auteur-conteur Nicolas Bonneau a conçu un opus astucieux et fédérateur.

Astucieux en la forme car il hybride stand-up, talk-show et le one man show dans ses deux déclinaisons, solo autobiographique et sketches. Fédérateur car il dresse, avec un humour consensuel, un état des lieux sans jamais s'aventurer dans la polémique ni dans l'analyse critique des convictions et initiatives des intéressées.

Dans l'astucieuse scénographie de Gaëlle Bouilly, un empilement de chaises en relation avec le siège attaché à la fonction, avec les créations musicale de Fannytastic et lumières de Rodrigue Bernard, et sous la direction avisée de Gaëlle Héraut, Nicolas Bonneau dispense une partition mosaîcienne alternant souvenirs personnels, considérations générales sur la lutte féministe et, surtout, une série de saynètes dressant une savoureuse galerie de portraits davantage finement satiriques que grossièrement caricaturaux .

Des figures anonymes telle la mairesse d'un petit village du Limousin, et surtout des personnalités, et entre autres, de l'élégante Ségolène Royale à la rusée Angela Merkel en passant par la Dame de fer et son slogan "There is no alternative" auxquels, jouant sur la carte sensible, il adjoint une évocation théâtralisée de la militance de jeunesse de Christiane Taubira et la voix de Simone Veil.

Et dans son propre rôle autofictionnalisé, à la manière d'un Docteur Jekyll et Mister Hyde, Nicolas Bonneau officie judicieusement entre inserts provocateurs et mea-culpa de bon aloi et pousse même la chansonnette façon spoken word, ce qui concourt à un roboratif divertissement.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=