Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Marie Tudor, God save the Queen
Espace Beaujon  (Paris)  février 2019

Drame d'après l'oeuvre éponyme de Victor Hugo, mise en scène de Ema Zampa, avec Jonathan Arrial, Jean-Benoît Diallo, Sixtine Gignoux, Aurélien Lejeune, Soufiane Ménouni, Julien Valverde, Vincent Van Damme et Ema Zampa.

En accolant "God Save the Queen" à sa version de "Marie Tudor" de Victor Hugo, Ema Zampa annonce tout de suite la couleur : il y a quelque chose de pourri au Royaume d'Angleterre et elle n'hésitera pas à convoquer la fine fleur de l'ère Punk, des "Sex Pistols" aux "Clash" pour que ce drame caractéristique de la contestation romantique des années 1830 s'électrifie et se déjante.

On pourra tout de suite dire que ce traitement infligé à la prose hugolienne n'est pas très choquant, d'autant que la jeune troupe qui entoure Ema Zampa habillée opportunément dans "l'Union Jack" est très gentiment punk quand elle reprend dans un anglais hésitant les chefs-d'oeuvre de la classe 1977.

L'essentiel est ailleurs que dans cette ambiance plutôt réussie avec ses chevaliers - servants de la Reine qu'on imaginerait aussi bien rappeurs que joueurs de foot - on aurait d'ailleurs bien vu les "grands" d'Angleterre avec des maillots de Chelsea, Arsenal, Liverpool ou Manchester.

Oui, l'essentiel est ailleurs : dans un respect presque inattendu du texte d'Hugo et une belle capacité de tous ces jeunes gens à faire in fine de ce mélo, qui pourrait être daté et sans intérêt, une vraie belle page théâtrale, dans laquelle les sentiments prennent peu à peu corps.

Ici, tout commence un peu en parodie, avec quelques notes punk et le personnage noir de méchanceté de Simon Renard... mais tout aboutit à une belle mécanique qui déclenche émotion et compassion.

La Reine frémit devant les amours contrariés où elle va laisser jeunesse et envie. L'alternative à laquelle elle est soumise par le rôle royal qu'elle tient aboutit à un final d'une grande force émotionnelle, à un quasi suspense.

Bien sûr, Ema Zampa fait ses premiers pas dans la tragédie de Victor Hugo, et l'on est sûr qu'elle saura donner un peu plus de "punch" à une pièce qui mériterait de gagner encore en densité de perdre une vingtaine de minutes pour que le drame soit encore plus pêchu et que chacun vive son rôle à plein.

Sur une scène où le lit royal n'est qu'un matelas informe, Ema Zampa impressionne. Elle réussit à transmettre à tous sa foi hugolienne. Face à elle, la jeune et blonde Sixtine Gignoux, incarne son contraire, l'innocence, l'idéal pas encore perverti par l'amour. Vincent Van Damme, Jonathan Arrial, Aurélien Lejeune, Soufiane Ménouni, Jean-Benoît Diallo et Julien Valverde assurent la partie masculine, celle qui est prête à mourir, à comploter ou à aimer.

Tous concernés, tous encore en rodage, tous prêt à accompagner Ema Zampa dans cette aventure punko-tudorienne qui relit Victor Hugo sans jamais le trahir.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=