Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nouvelle présentation des collections
Musée Yves Saint Laurent  (Paris)  A partir du 12 février 2019

Depuis son ouverture ouverture en 2017, le Musée Yves Saint Laurent renoivelle régulièrement sa muséographie. expositions.

Après les fondamentaux artistiques du couturier et la monstration thématique "L'Asie rêvée d'Yves Saint Laurent", il présente une sélection inédite de cinquante modèles haute couture pour souligner les axes de création qui s'inscrivent dans les récurrences saintlaurentiennes.

Et plus précisément en l'espèce, le dialogue avec les beaux arts, la novation dans la tradition historisante de la haute couture et les variations du Style Saint Laurent.

L'affiche de cette Nouvelle présentation des collections qui se réfère à une des emblématiques robes-tableaux de la collection automne-hiver 1965 synthétise le premier.

En effet, cet hommage aux peintres modernes précurseurs de l'abstraction Piet Mondrian et Serge Poliakoff s'inscrit dans la mise en résonance de la mode ressortant aux arts appliqués avec les beaux arts, qui constitue une constante de son oeuvre.

Car pour Yves Saint Laurent, esthète et collectionneur, l'art, et notamment la peinture, constitue une des sources majeures d'inspiration pour, indique-t-il, "mettre la toile en mouvement".

Il s'intéresse également à l'art contemporain et entamera une belle collaboration avec la sculptrice Claude Lalanne initiée avec les robes-empreintes de la collection automne-hiver 1969 pour lesquelles elle créée des bustiers métalliques moulés sur le corps du mannequin vedette de l'époque portés comme ornement sur des robes de mousseline et qui se poursuit jusqu’aux années 1980 avec des accessoires-bijoux, ornements de turban, ceintures et broches.

D'autre part, comme ses aînés pionniers de la haute couture tels, Paul Poiret et sa ligne Directoire, Jeanne Lanvin qui procède à une déclinaison contemporaine des codes du costume du 18ème siècle, et Madeleine Vionnet dont le parti pris esthétique renouvelle le drapé du costume du monde antique, Yves saint-Laurent revisite l'histoire du costume depuis l'Antiquité avec ses robes vestales.

Et il le fait non d'après des gravures de mode mais en symbiose avec sa représentation picturale contemporaine telles, et entre autres, les peintures des maîtres de la Renaissance italienne ou du Siècle d'or espagnol.

Enfin, le troisième focus concerne la novation permanente du "Style Saint Laurent" en ce qui concerne l'importation de pièces masculines, de prestige ou costume professionnelle, dans le vestiaire féminin.

Ainsi, le trench-coat, la saharienne, le jumpsuit se déclinent en de nombreuses variations et, bien évidemment, le premier smoking de 1966 avec ses avatars le smoking-jupe, la robe-smoking et le smoking-boléro.

Le visiteur pourra également apprécier le travail de revisite inspirée du flou et du jeu la transparence et la magnificence des bijoux de haute fantaisie réunis dans la galerie des bijoux en regard de photographies de défilé prises par Claus Ohm, dans la galerie des bijoux.

Et à ne pas rater, dans le salon d'accueil, le portrait de Yves Saint Laurent par l'illustrateur-caricaturiste argentin Pablo Lobato

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Yves Saint-Laurent

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée Yves Saint Laurent


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=