Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les étendues imaginaires
Yeo Siew Hua   mars 2019

Réalisé par Yeo Siew Hua. Singapour/France/Hollande. Thriller. 1h39 (Sortie 6 mars 2019). Avec Xiaoyi Liu, Peter Yu, Jack Tan (II), Yue Guo, Ishtiaque Zico, Kelvin Ho, George Low, Andie Chen et Luna Kwok.

Après Eric Khoo, auteur de "Hotel Singapura" et de "La Saveur des Ramen", Yeo Siew Hua est le deuxième réalisateur originaire de Singapour à s'imposer sur les écrans français.

Son second film, "Les étendues imaginaires" est en effet un film marquant, pas forcément aimable ni totalement compréhensible, qui reste en tête et pose question quelques semaines après l'avoir vu.

Déjà en soi, Singapour ville-État en perpétuelle mutation est dépositaire d'une modernité inquiétante où il ne fait pas bon appartenir aux esclaves modernes venus de toute l'Asie pour construire ces gratte-ciels qui sortent chaque jour d'un littoral bétonné.

Dans "Les étendues imaginaires" de Yeo Siew Hua, ce monde est décrit dans une première partie presque documentaire.

L'inspecteur Lok enquête sur la disparition de Wang, un travailleur immigré chinois, et découvre les piteuses conditions dans lesquelles ces travailleurs sont logés et survivent à la spartiate.

Alors qu'ils érigent une ville "postmoderne", ils sont parqués dans des quasi-bidonvilles, sans aucun droit véritable, avec une épée de Damoclès au-dessus d'eux : l'impossibilité de repartir, leurs passeports étant confisqués par leurs patrons ou les autorités singapouriennes.

Le film de Yeo Siew Hua est très angoissant sur le sort de ces immigrés et, dans un premier temps, on prendrait presque comme une bonne chose, le moment où le film bascule vers un certain "fantastique social" quand l'inspecteur Lok débarque pour son enquête dans un cybercafé qui était fréquenté par Wang.

Dès lors, le film prend une autre tournure qu'on pourrait qualifier de "lynchienne" avec la présence mystérieuse de Mindy, la jeune femme qui s'occupe du lieu. L'inspecteur Lok croit que Wang y survit ou est devenu une entité virtuelle.

Peu à peu, le film change d'ambiance : au glauque de l'envers du décor singapourien succède un autre glauque, celui des gamers en veille permanente, celui d'un autre monde virtuel pas plus édénique.

"Les étendues imaginaires" de Yeo Siew Hua est un film dans lequel il faut se laisse emporter sans chercher à tout en saisir. Peter Yu est un inspecteur Lok hanté par le fantôme qu'il recherche et sa performance halluciné est très convaincante.

La critique qui a déliré sur "Burning" de Lee Chang Dong devrait comparer le film coréen avec le film singapourien : ce dernier contient un vrai mystère, prolonge sans le copier le cinéma antonionien.

"Les étendues imaginaires" de Yeo Siew Hua laisse son spectateur vraiment lessivé. Entre dégoût pour cet ultra-libéralisme à son paroxysme, qui consomme les hommes comme le Moloch les enfants, et fascination pour le nouvel enfer virtuel, ses couleurs et ses mélodies sucrées, permettant à ses accros d'oublier cette triste réalité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 août 2019 : Sur la Route du Rock

Nous voici en route pour Saint Malo et son inimitable Route du Rock que nous aimons tant. Pour le voyage on vous a sélectionné quelques disques et quelques bouquins pour préparer gentiment la rentrée. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

Nos valises sont prêtes, en route pour La Route du Rock
"Onda" de Jambinai
Rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society
et toujours :
"When I have tears" de The Murder Capital
Seun Kuti en interview au festival Terre du Son ou nous l'avons également vu en live avec Egypt 80
vendredi au Foreztival avec The Inspector Cluzo, Feu! Chaterton entres autres
samedi au Foreztival toujours avec Tiken Jah Fakoly, Goran Bregovic, Thérapie Taxi

Au théâtre :

des comédies avec des inoxydables à voir ou revoir tels :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Palace
et des outsiders à découvrir :
"Jean-Louis XIV" au Théâtre des Béliers parisiens
"La Moustache" au Théâtre du Splendid
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Azzedine Alaïa - Une autre pensée nde la mode : la Collection Tati" à la Galerie Azzedine Alaïa

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon
et toujours :
"Le voleur d'eau" de Claire Hajaj
"Paix et guerre" de Ronan Farrow
"UK serial killers" de Emily Tibbatts

Froggeek's Delight :
"Old man's journey" sur PS4, PC, Mac, Xbox, Switch, iOS et Android

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=