Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Et ma cendre sera plus chaude que leur vie
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  février 2019

Monologue dramatique d'après les carnets de Marina Tsvetaeva interprété par Clara Ponsot dans unemise en scène de Marie Montegani.

 L'histoire de la poétesse russo-soviétique Marina Tsvetaeva (1892-1941) n'est pas un conte de fées. Si elle est très connue pour sa correspondance fournie avec Boris Pasternak, on ne sait finalement pas grand-chose d'elle, sinon qu'après un exil de presque vingt hors de l'URSS, elle y est retournée en 1939 pour s'y pendre trois ans plus tard, seule et désespérée, après avoir été déportée en république de Tartarie.

Tiré des "Carnets de notes" de la poétesse, adapté du recueil "Vivre sans le feu" présenté par le grand philosophe Tzvetan Todorov, "Et ma cendre sera plus chaude que leur vie" est un texte crépusculaire qui annonce le destin tragique de Marina Tsvetaeva.

Dans la version proposée par Marie Montegani, Clara Ponsot est assise sur une chaise, dans une pénombre qui durera pendant tout le spectacle. Derrière elle, une toile sur laquelle Nicolas Simonin crée une ambiance abstraite qui, parfois, passe à des scènes figuratives, comme ce moment où vont, la boule à zéro, dans un noir et blanc sale et brumeux, apparaître des petits orphelins.

Car Clara-Marina, d'une voix au timbre grave,sans la moindre intonation ironique et toujours dans un tragique rauque, va parler de ces années où elle et ses filles ont vécu dans une misère noire, aboutissant à la mort de l'une d'elles, Irina.

C'est pris à la gorge par ses malheurs, presque incapable de sentir qu'elle est aussi poète, que l'on écoute Clara Ponsot dans ce récit qui laisse peu de place pour s'échapper, pour tenter d'éviter la noirceur de cette existence malheureuse et par ailleurs pleine d'une incompréhensible énergie de survie, tout au moins en apparence...

Féministe épris d'absolu, elle déploie une parole qui la sauve et qui la condamne en même temps. Pas de chance qu'elle soit née là-bas et qu'elle est voulue y combattre alors qu'il fallait vraiment se taire et faire le gros dos.

Assise en permanence sur sa chaise, dans une économie austère de gestes et de mimiques, Clara Ponsot en impose et impose son jeu comme seule possible pour transfigurer la poétesse maudite.

On ne s'amusera pas pendant ces quatre-vingts minutes passées en sa compagnie, mais on sera totalement à son écoute, saisi par les mots qu'y jaillissent d'elle sans aucune retenue et par le jeu presque brutal qui la conduit à être une Marina Tsvetaeva rétive à toute concession et prête à s’immoler quand il n'y aura plus de solution, plus aucune étincelle pour que la poésie se glisse dans les interstices des parapets étanches.

"Et ma cendre sera plus chaude que leur vie", rencontre d'un texte et d'une actrice, apporte la preuve que le théâtre peut-être exigeant et populaire, noir et lumineux à la fois et on y perçoit les échos de la pureté d'une femme exigeante.

Un beau spectacle qu'il faut accepter sans réticence.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=