Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bells and Spells
Théâtre de l'Atelier  (Paris)  mars 2019

Spectacle conçu par Victoria Thierrée Chaplin inteprété par Aurélia Thierrée et Jaime Martinez.

En entrant dans l'univers imaginé par Victoria Thierrée Chaplin, on est sûr au moins d'une chose : on va être projeté pendant 70 minutes dans un ailleurs fantastique et poétique et l'on va oublier instantanément son quotidien.

Troisième spectacle conçu par la mère pour sa fille span class="GRAS">Aurélia Thierrée, après " L'Oratorio d'Aurélia" et " Murmures des murs", "Bells and Spells" plonge ses racines dans les années 1920, celle du cinéma muet et du surréalisme naissant. On y croisera des hommes à tête de porte-manteaux, des tableaux qui marchent qui rappelleront René Magritte. On y utilisera des portes tournantes si propices aux gags dans les burlesque de Mack Sennett.

Tout commence dans une salle d'attente où Aurélia Thierrée, méconnaissable sous une tonne d'habits, s'adonne déjà à son sport favori : le vol. Quand elle va quitter ses oripeaux et apparaître dans un magnifique robe des Années Folles, l'Arsène Lupin au féminin va prendre son envol.

Occasion de beaux numéros d'illusion qui n'auraient pas déplu ni à Robert Houdin ni à Georges Méliès : la belle robe verte qui a été disposée sur un mannequin d'osier, en un instant habille la dame pendant que sa propre tenue la remplace sur le mannequin.

Ici règnent la légèreté et la grâce, sans oublier l'humour. Avec Jaime Martinez, Aurélia peut se transformer en danseuse de tango. Puis, inopinément, se faire marionnettiste pour rendre vivants des porte-manteaux à tête d'abat-jour... Quelque temps plus tard, on peut la retrouver toute de blanc vêtue, en suspension parmi des draps qui sèchent...

Tout est possible dans ce monde onirique où les décors sont mouvants, voire vivants. Là, Victoria Thierrée Chaplin semble affirmer avec aplomb que rêver c'est réaliser l'impossible et donner aussi l'illusion que le résultat est facile à atteindre. Alors qu'on se doute, que derrière tout ça, il y a des hommes qui utilisent moult astuces pour que le spectateur n'y voit que du feu.

Pas la peine d'en dire trop : "Bells and Spells", synthèse des cirques modernes et des illusions anciennes, est au-dessus de tout ce qu'on peut voir. Combinant cirque, music-hall, danse et théâtre, ce spectacle complet, synthétique et parfaitement rythmé est un bonheur pur. Qui trouvera à y redire ?

Aurélia Thierrée poursuit la tradition familiale avec appétit et un large sourire. Ce qu'elle donne au public est un cadeau inestimable, puisque chacun gardera à jamais en mémoire ce spectacle complètement jubilatoire.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=