Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Oyana
Eric Plamondon  (Quidam Editeur)  mars 2019

Québécois installé à Bordeaux, Eric Plamondon propose un roman intime au cœur des remords d’une héroïne déchirée par ses actes passés : Oyana.

Le roman commence sur une certitude, inéluctable : l’ETA n’existe plus. Organisation armée basque d’inspiration marxiste, peuplant les maquis de jeunes passionnés avides d’indépendance et de liberté, l’ETA fit la une sanglante de nombreux JT nationaux. Intimidation, assassinats, extorsions et enlèvements, la liste de leurs crimes est longue. Oyana en est. Fièrement en son temps.

Jeune et amoureuse, on reconnaît aisément l’ado rebelle, la fleur aux dents et les convictions enragées. Jusqu’au tragique. Jusqu’à la mort. Par sa faute. Elle doit fuir. Sans se retourner. C’est la règle pour garder la vie sauve.

Voilà vingt ans qu’elle a fui son pays, sa nation, ses racines. Parce qu’elle est complice d’assassinat. Parce qu’elle perdit le droit de vivre sur son sol en devenant une meurtrière. Vingt ans. Et les premiers mots d’Eric Plamondon ne tergiversent pas : le cœur d’Oyana est resté au Pays Basque alors que sa vie continuait au Québec.

Oyana est un croisement de communiqués de presse, insérés avec une froideur journalistique entre les lettres d’une femme qui ne conçoit plus de vivre dans ce mensonge perpétuel, mensonge à son mari, mensonge à elle-même. Ce sont ses lettres que nous lisons, de leur rencontre à ses souvenirs qui la rongent. Pour ne pas rester dans le doute, pour affronter les regards et sa propre culpabilité.

Le portrait épistolaire d’une femme déracinée, perdue à jamais dans les innombrables conséquences d’une seule décision, d’un seul "oui". Oyana porte en lui matière à réfléchir sur ses choix. Comme les baleines s’échouent inexplicablement sur les plages, Oyana retourne sur ses pas, vingt ans plus tard, avec la certitude que tout est oublié puisque l’ETA est dissout. Vraiment ? Auront-ils oublié alors qu’elle-même ravive la flamme du souvenir ? Mais c’est plus fort qu’elle, il faut qu’elle sache.

Eric Plamondon a écrit là un peu plus qu’une histoire de nationaliste basque, un peu plus qu’une histoire de femme tourmentée, il fait d’Oyana un symbole du militantisme, il fait d’Oyana un hommage aux vies gâchées par les combats des autres. Et ce n’est pas rien, il rend les combats d’ETA un peu moins bestiaux, un peu plus humanisés.

Il n’est pas aisé de garder sa fierté, Oyana a le port de tête d’une reine, ce ne sont pas les remords qui l’habitent, seulement la déception de constater qu’il aurait pu en être autrement. Ce n’est pas la même chose. ETA a livré une guerre, son histoire sera écrite par ses adversaires, Eric Plamondon lui attribue une âme. Fougueuse jusqu’à la dernière ligne.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Taqawan" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel d'Eric Plamondon
Le Facebook d'Eric Plamondon


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=