Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Iggy Salvador
Antoine Zebra  (Zebramix / Publishroom Factory)  mars 2019

Antoine Zebra est un artiste polymorphe, pluri disciplinaire, imprévisible, inarrêtable, boulimique avec un goût du risque (ou d’inconscience) hors norme.

Antoine Zebra, c’est bien évidemment pour la plupart d’entre nous le bassiste de Billy Ze Kick, le DJ qui a donné ses lettres de noblesse au bootleg et l’animateur radio.

Mais c’est aussi un auteur compositeur interprète qui nous a livré une paire d’albums plutôt classes au rang desquels on retrouve un incroyable disque mêlant compositions, reprises et bagad breton mais aussi des disques de chansons pop de belle tenue, chantées en français et gentiment snobées par le métier et par le public.

Antoine, c’est aussi un one-man-show, des interventions hebdomadaires sur la Grosse Radio et c’est aujourd’hui un auteur de roman. Roman qui sera le sujet de cette chronique et qui s’appelle donc Iggy Salvador.

Iggy Salvador se veut donc être un roman. En réalité, il s’agit d’un livre d’histoire. La petite histoire de la musique certes et plus précisément celle d’un petit pan de l’histoire de la musique, celle des bootlegs, ou mashup, bref, celle de ces DJ inventifs qui, au lieu de pousser des disques, ont décidé de les mélanger pour en faire de véritables créations. Des créations pirates, sans aucune autorisation mais qui, pour certaines, ont connu un succès mondial, sans jamais pourtant avoir été produites et encore moins vendues.

Ça tombe bien, Zebra est largement connu pour ses bootlegs quasi légendaires et c’est autour de toute cette scène musicale internationale que Iggy Salvador et son narrateur, son double, son ego, à vous de voir, vont nous balader au cours de ces 190 pages de ce trop court livre.

Trop court parce qu’on aurait aimé encore plus de détails, des infos sur la technique, l’inspiration là où le livre nous raconte plutôt l’ambiance, le contexte et quelques croustillantes anecdotes, vraies souvent, romancées parfois, mais toujours avec un fond de vérité et une part plus ou moins importante des propres expériences de DJ Zebra dedans.

Ce n’est pas pour autant une autobiographie, il faudrait beaucoup plus de pages, mais c’est une sorte d’instantané, un condensé de la vie de cette scène underground qui est raconté ici.

On y apprend ainsi le nom des principaux DJ ayant officié, en Angleterre et aux USA notamment, et surtout quelques titres de bootlegs que l’on s’empressera d’aller écouter, comme illustration parfaite du texte, on apprend qu’il existe (ou existait ?) un forum sur lequel ils s’échangent leurs oeuvres et que les fameuses soirées Bastard ou Pulp se déroulait en fait dans des lieux minuscules, un peu pourris mais avec une intensité folle et une liberté totale.

On s’amuse aussi beaucoup dans ce livre au fil des anecdotes, notamment pendant le procès avec de mémorables "interventions" de Camille et de Pascal Nègre. Mais je n’en dirai pas plus.

Par ailleurs, le livre est illustré avec des extraits de vrais interviews ou chroniques d’acteurs de la scène bootleg ainsi que du journal fictif de Iggy Salvador, manuscrit qui ajoute un petit côté vraiment sympa et ludique à l’objet qui, pour ne rien gâcher, possède une couverture qui se voit de loin, comme le rire de Salvador qui s’entendait de loin, comme celui de Zebra aussi. Ce bon vivant, punk, et self-made-man qui continue son bonhomme de chemin au "salon de l’auto" comme il le dit (auto-produit, auto-édité, auto-tout…).

Vivement les prochaines aventures de ce drôle de zèbre qui, pour le moment, a repris le chemin des scènes avec son compère Prosper sous le nom de Bootleggers United. La boucle est bouclée.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Plus rien de m'arrête" du même auteur
\r\n La chronique de "Plaisirs et Dissidence" du même auteur
L'interviewde l'auteur
La chronique de "Mambopunk" du même auteur
La chronique de "Zebra & Bagad Karaez" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel d'Antoine Zebra
Le Soundcloud de Bootleggers United
Le Facebook d'Antoine Zebra


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=