Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tamino
L'Aéronef  (Lille)  samedi 9 mars 2019

Chose pas si fréquente : l'Aéronef affiche complet, mezzanine comprise.

C'est que le jeune belge d'origine égyptienne jouit actuellement d'un joli succès : passé l'été dernier au festival des Nuits Secrètes dans la région, il avait déjà fait son petit effet, et depuis sa renommée ne cesse de croître. La proximité de la frontière avec sa mère patrie y est sans doute pour quelque chose, mais la France n'est pas en reste, voir le compte-rendu de son concert au Festival Hop Pop Hop l'an dernier : euphorique.

Chose assez inattendue : le public n'est pas que jeune et féminin.

Le bellâtre de 22 ans à la douce voix ne se résume pas à cela, on compare souvent son timbre à ceux de Jeff Buckley ou Leonard Cohen, mais c'est surtout à Thom Yorke et ses envolées que l'on pense, en tout cas tout un tas de références qui font que ses prestations peuvent attirer des plus que pubères, et pas que des fleurs romantiques. Musicalement aussi, on peut dire que Tamino joue avec les lignes et ses gènes, le tout d'excellente facture. Le rock belge va bientôt devenir un label, on entend l'écho de Balthazar à plusieurs reprises, pas pour rien qu'il a déjà ouvert pour Warhaus (projet parallèle d'un membre du sus cité). Et puis quand même comment ne pas signaler la présence de Colin Greenwood, le bassiste justement de Radiohead sur "Indigo Night", si c'est pas de la caution morale, ça ! Il y a aussi la Méditérannée et ses gammes arabisantes dans sa musique, et son intérêt pour les grands interprètes et compositeurs de l'Egypte est assez flagrant et au-dessus de tout soupçon.

Chose étonnante et à laquelle c'est toujours un plaisir d'assister : c'est un triomphe.

De cette salle dense émane un amour, mais un amour ! C'est bien simple, après chaque titre, c'est l'ovation, ça transpire, ça dégouline d'émotions, ça se câline, c'est seul au monde dans le public. Les gens sont heureux et s'y frotter ce n'est pas si courant, ça se prend.

Chose surprenante : ce qui vient d'être décrit n'a pas eu lieu.

Sur le papier, tout y est. Dans le public, c'était pour de vrai. Sur la scène, il ne reste pas grand chose. Alors oui Tamino a une très belle voix, il en fait des hauts et des bas, c'est doux. C'est doux mais pas caressant. Lui et son clavier, appuyés d'un batteur, font une musique aux chromosomes familiers et plaisants, oui. Ce n'est pas mal, mais ça ne décolle jamais. Les titres se ressemblent cruellement, c'est très cadré, en fait ça n'est pas musical. On veut de la sueur, on veut des poils ! Non mais si vous aviez entendu ce dernier rappel, et l'envie qu'il avait de partir en vrille ! Ouvrez ouvrez la cage aux instruments ! Ben non, splash, ça s'écrase tout plat, c'est lyophilisé. Comme on se disait au bar : objectivement c'est très bien, et c'est bien le problème.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Amir de Tamino
Tamino en concert au Festival Hop Pop Hop #3 (édition 2018) - samedi 15
Tamino en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019)

En savoir plus :
Le site officiel de Tamino
Le Soundcloud de Tamino
Le Facebook de Tamino

Crédits photos : Cédric Chort (retrouvez toute la série sur Taste Of Indie)


Marion Gleizes         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=