Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Orient des peintres
Musée Marmottan-Guimet  (Paris)  Du 2018

En résonance avec certains de ses éléments décoratifs, le Musée Marmottan-Monet présente l'exposition "L’Orient des peintres, du rêve à la lumière" dédiée à la peinture orientaliste qui s'est déployée au 19ème siècle.

Elle résulte de la vogue de l'orientalisme initiée par la mode des turqueries suivie par l’égyptomanie qui a été relancée par l’expansion coloniale au Maghreb et au Moyen Orient qui a motivé de nombreux peintres à réaliser un avatar oriental du Voyage en Italie du 17ème siècle.

Et elle s'est déclinée en deux registres, celui de la peinture naturaliste ethno-historique et celui de la peinture "exotique" qui, par l'expérience de la couleur et de la lumière, est considérée comme une des voies annonçant la peinture moderne et menant à l'abstraction qui constitue le propos - et l'intérêt - de cette exposition.

En effet, telle est la démonstration que la commissaire Emmanuelle Amiot-Saulnier, Docteur en Histoire de l’art, propose en cinquante oeuvres, quatre des genres picturaux et sept étapes chrono-thématiques dans une scénographie dynamique de Anne Gratadour articulée autour d'une version contemporaine du moucharabieh masquant les belles au bain.

L'Orient pictural, transcender le rêve et la réalité

L'exposition permet en premier lieu de découvrir, décliné tant par les grands noms de l'Histoire de la peinture que les petits maîtres devenus méconnu, le répertoire orientaliste.

Celui-ci opère un renouvellement des motifs classiques, dont celui de la Venus antique novée en odalisque par Ingres et revivifie le sujet de la femme à sa toilette comme le genre du nu tous deux placés sous le signe d'un érotisme fantasmé dans des scènes imaginaires de hammam et de gynécée ("Le jeu d'osselets" de Paul Alexandre Leroy - "Massage" de Edouard Debat-Ponsan).

Et l'idéal de beauté se décline en brune sensuelle et pulpeuse ("La juive de Tanger" de Charles Zachare Landelle - la "Jeune algérienne" de Corot)souvent représentée dans des scènes de genre qui font la part belle à sa nudité comme dans "Intérieur de HArem" de Théodore Chasseriau et "Le marché aux esclaves" de Jean-Léon Gérôme.

L'Orient est également synonyme d'expérimentation extrême de la lumière et de la couleur. La puissance du soleil qui sévit dans ces contrées modifie la lumière qui paradoxalement sature les couleurs et, quand le soleil est à son apogée, les décolore jusqu'au blanc qui permet d'user d'une palette de couleurs pures tout en explorant les camaïeus et le monochrome "Le Pays de la soif" et "La rue Bab-el-Gharbi à Laghouat" de Eugène Fromentin).

Enfin, la confrontation avec les arts décoratifs musulmans induit une géométrisation progressive et une bidimensionnalité qui privilégient la composition et le rythme des couleurs annonçant l'abstraction qui sont significatifs dans la peinture de paysage ("Le Port d'Alger" de Jules-Alexis Muenier) comme l'analogie entre l'arabesque ornemental et la courbe du corps.

Ainsi se déploie l'évolution vers l'abstraction, pour la figure, de la "La Grande Odalisque" de Jules Flandrin à "L'odalisque en culotte rouge" de Matisse, pour la scène de hammam, du "Massage" de Edouard Debat-Ponsan au "Bain turc" de Félix Vallotton en passant par le "Bain maure" de Jules Migonney, et, pour la scène de genre ,du "Pays de la Soif" de Eugène Fromentin à l'"Oriental" de Kandinsky.

Bien d'autres sujets telle ce que la commissaire nomme "la parenthèse lumineuse" pour caractériser la tentation orientaliste des peintres impressionnistes et post-impressionnistes dont Pierre Auguste Renoir avec un "Paysage algérien, le ravin de la femme sauvage, scandent cette passionnante exposition.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Marmottan-Guimet

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Marmottan-Guimet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=