Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La faille du temps
Jeanette Winterson  (Editions Buchet-Chastel)  mars 2019

Si vous souhaitez avoir entre les mains un livre d’une grande originalité, je pense que le dernier ouvrage de Jeanette Winterson est celui qu’il vous faut. Jeanette Winterson est une auteure anglaise considérée comme une des plus talentueuses romancières contemporaines. Traduite dans près de trente pays, elle connaît un immense succès en France depuis Pourquoi être heureux quand on peut être normal ? publié aux éditions de l’Olivier.

Avec La faille du temps, elle fait le choix de nous proposer une libre adaptation du Conte d’hiver de William Shakespeare. Et oui, Shakespeare balancé dans une petite ville des Etats-Unis de nos jours, c’est l’immense pari réussi qu’elle nous propose.

Alors évidemment, ceux qui n’ont jamais lu Le Conte d’hiver de Shakespeare (ce qui est mon cas) pourraient se dire qu’il va être compliqué de rentrer dans l’ouvrage ! Sauf que l’auteure a évidemment pris soin dès le début de l’ouvrage de nous résumer Le Conte d’hiver en quelques pages, nous présentant le cadre, les personnages et l’histoire : c’est ce qu’elle appelle l’original.

Ensuite, elle nous déroule ce qu’elle appelle la reprise, en trois temps, son adaptation contemporaine, sa réécriture originale du Conte d’hiver.

L’histoire débute par une nuit de tempête à La Nouvelle-Bohême, une ville du sud des Etats-Unis. Un afro-américain et son fils sont témoins d’un terrible crime. Sur les lieux du crime gisent un corps et une mallette remplie de billets. Un peu plus loin, à l’abri, ils découvrent un nourrisson. Abasourdis, craignant la police, ils décident de fuir avec l’argent et le bébé.

Mais que s’est-il passé avant leur intervention ? Que faisait cette toute petite fille ? Et qui est-elle ? C’est ce que Jeanette Winterson va s’attacher à démêler dans cette libre adaptation du Conte d’hiver de Shakespeare.

Sous sa plume contemporaine, chacun des personnages de la tragédie shakespearienne prend vie à travers un double contemporain. Le roi jaloux de Shakespeare, Léonte devient un odieux financier londonien, Léo, paranoïaque obsédé par la crise de 2008 et les doutes d’adultère qu’il a concernant son épouse, Mimi, le double d’Hermione, reconvertie en chanteuse à succès. Son ami de toujours, le roi Polixene devient un doux rêveur, Xeno un créateur de jeux vidéo. Lorsque Léo se persuade que Mimi et Xeno entretiennent une liaison et qu’il lui faut agir, tous les ressorts de la tragédie se retrouvent alors en place. La victime qui se joue de cette tragédie entre les trois protagonistes est la fillette abandonnée et recueillie par le père afro et son fils.

C’est donc autour d’un trio infernal que tourne l’histoire de l’ouvrage de Jeannette Winterson : Léo, Mimi et Xéno. Et c’est aussi autour de la tragédie, de la vengeance et du pardon que se construit cette libre adaptation du Conte d’hiver.

La façon dont cette œuvre shakespearienne se retrouve transposée dans un univers contemporain est juste magique, assis sur une superbe traduction de Céline Leroy. Certes, elle se détache et prend de nombreuses libertés avec l’œuvre de départ, notamment concernant la fin (que l’auteur nous explique d’ailleurs) mais cela se justifie évidemment par les époques différentes des deux œuvres.

Jeanne Winterson nous montre alors avec La faille de temps l’intemporalité de l’œuvre de Shakespeare qui repose sur des thématiques qui sont et demeurent toujours d’actualité. Sa rencontre avec l’une des œuvre de Shakespeare s’avère donner un superbe ouvrage ouvrant une brillante réflexion sur le pouvoir destructeur de la jalousie et de l’avidité.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Jeanette Winterson
Le Facebook de Jeanette Winterson


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=