Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Des oiseaux rouge sang
Mohammed Hanif  (Editions Delcourt)  mars 2019

Direction le Pakistan avec les éditions Delcourt littérature qui ont l’art et la manière de nous embarquer toujours vers des contrées plus lointaines. C’est au tour de Mohammed Hanif de nous faire découvrir sa plume, saluée par un autre auteur pakistanais bien connu, Hanif Kureishi. Mohammed Hanif est né à Okara au Pakistan. Il a fait carrière comme pilote dans l’armée de l’air pakistanaise, qu’il quitta ensuite pour devenir journaliste.

Diplômé de l’université d’East Anglia, il a été longtemps responsable de la section Urdu de la BBC. Il vit désormais au Pakistan à Karachi et publie aujourd’hui aux éditions Delcourt littérature un nouvel ouvrage, Des oiseaux rouge sang.

Un pilote américain se crashe dans le désert au cours d’une mission et trouve asile dans le camp de réfugiés qu’il était précisément censé bombarder. Ce pilote, le major Elie n’est pas du tout entraîné et préparé à affronter ce genre de pépin. Et découvrir le contenu de son kit de survie ne va pas l’aider à surmonter sa détresse : quatre bricoles, une mini boîte d’After Eight ne risque pas de lui venir beaucoup en aide. Ce n’est donc pas une partie de plaisir qui se dresse devant lui.

Et comble de tout cela, le camp dans lequel il se retrouve est loin d’être de tout repos, peuplé de personnages haut en couleur. On y trouve Momo, un petit caïd de 14 ans qui cumule les problèmes, dont les rêves de fortune stagnent à l’état de mirages, qui sont nombreux dans le désert. Son chien, Clebs, a la douloureuse habitude de se prendre pour ce qu’il n’est pas. Un pseudo humanitaire est aussi présent dans le camp qui s’est mis en tête de le prendre pour sujet de sa thèse sur le mental des adolescents musulmans. Momo a un frère, qui a disparu et qu’il recherche.

C’est donc dans un véritable "nid de coucou" que se retrouve le Major Elie, un nid de coucou qui va lui servir de refuge pour notre plus grand plaisir de lecture. Car au-delà d’une imagination débordante, l’auteur pakistanais va nous servir une aventure cocasse, mêlant l’humour, l’ironie et l’absurde avec une grande intelligence pour nous dévoiler la satire d’un monde, le nôtre, qui ne tourne pas toujours bien rond. Les passages savoureux ne manquent pas dans ce livre, les passages sérieux non plus, autour d’une véritable réflexion sur la guerre et les relations humaines. Ils s’alternent, se mélangent et se croisent autour de personnages loufoques différents, toujours attachants et même autour du chien !

Des oiseaux rouge sang est un livre intelligent, d’une grande finesse d’esprit, magnifiquement écrit qui utilise à merveille l’humour et la dérision pour nous faire réfléchir sur le monde dans lequel on vit. Au-delà de nous procurer un plaisir de lecture indéniable, il nous fait réfléchir, beaucoup réfléchir sur des grands thèmes de société mais aussi sur des petits faits du quotidien.

Encore une belle trouvaille donc pour les éditions Delcourt littérature qui continuent de publier avec parcimonie des romans de qualité que l’on prend toujours plaisir à découvrir.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=