Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un mariage sur écoute
John Jay Osborn  (Editions de l'Olivier)  janvier 2019

Pour prendre du plaisir autour d’un livre, on n’est pas toujours obligé de se tourner vers des auteurs connus et réputés, vers des auteurs que l’on aime et que l’on suit à chaque ouvrage. On peut aussi, et c’est bien là la force de la littérature, découvrir de nouveaux auteurs, autour d’œuvres sans prétentions apparentes et se régaler autour d’un livre.

John Jay Osborn est un parfait inconnu pour moi. Pas grave, je fais confiance aux éditions de l’Olivier qui ont l’habitude de nous proposer des ouvrages de qualité autour d’auteurs variés. Ici, la couverture de l’ouvrage, plutôt classe et intrigante m’a fortement donné envie d’en savoir plus.

Bon choix donc car j’ai particulièrement aimé cet ouvrage relativement court, un peu plus de 200 pages qui parle d’un sujet de société, le divorce. Gretchen et Steve ont été mariés longtemps. Ils ont deux enfants, des métiers prenants et des vies bien remplies. Tout allait bien jusqu’au moment où ils se sont séparés.

Pour trouver une issue au conflit qui les déchire, ils ont décidé d’aller consulter un conseiller conjugal et de faire une thérapie de couple. Dans une pièce, entre les murs d’un cabinet, ils vont alors se parler et tenter de tout se dire. Ils vont revenir sur les vexations, les rancœurs et les ambiguïtés des sentiments qui ont mené à cette séparation.

La lecture de l’ouvrage est facilitée par la construction de l’ouvrage faite de chapitres assez courts correspondant à une séance de thérapie. Les séances relèvent quasi à chaque fois de dialogues entre les deux époux avec des remarques et des questions posées par le thérapeute. Le lecteur les suit donc dialoguer, essayer de se comprendre, rentrant dans l’intimité de ce couple avec l’envie de savoir si leur couple va tenir, va s’en remettre ou bien se séparer.

C’est donc un huis clos original et spécial que nous propose John Jay Osborn dans lequel il n’est pas question d’un crime mais de la mort d’un amour. La force de ce huis clos tient dans le fait que l’auteur arrive parfaitement à nous faire entrer dans l’intimité de ce couple sans pour autant avoir une impression de voyeurisme. On apprend petit à petit le fonctionnement de ce couple, on les voit petit à petit se livrer, ce qui n’est pas facile au départ et en même temps, on a accès aux pensées de la thérapeute. On voit aussi, et j’ai trouvé cela particulièrement perspicace, l’évolution de leurs interrogations, au départ très matérielles (en gros, qu’est-ce que je vais garder ? Comment va-t-on partager les biens ?) pour ensuite porter sur leurs sentiments.

Le livre est donc tout simplement passionnant, le titre est particulièrement bien choisi et terriblement révélateur de ce que le lecteur va lire. C’est un roman qui nous parle si on est en couple. Il aborde des situations réalistes que tout couple peut traverser. Il nous montre l’importance de communiquer, la nécessité de savoir faire des compromis et la nécessaire gestion de son travail et de sa vie de famille.

Un mariage sur écoute est donc un roman subtil, particulièrement plaisant à lire qui ausculte avec tendresse et férocité les affres du mariage. C’est aussi une belle surprise de lecture pour un auteur que je découvre avec plaisir.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=