Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Emilie Zoé
The Very Start  (Hummus Records)  novembre 2018

Deuxième album d'Emilie Zoé, The very start n'est pas plus aimable que son aîné, Dead End Tape, sorti en 2016.

Peu aimable ne signifie pas que les morceaux de la chanteuse et guitariste suisse n'atteignent pas leur cible, mais qu'Emilie Zoé ne se cache derrière aucun faux-semblant pour plaire à l'auditeur.

Sur cet album, les ambiances sont à l'image de la pochette, ciels plombés et étendues d'eaux noires et intranquilles. La voix fragile, ou parfois granuleuse, couvre des guitares tendues qui manquent de basculer à tout moment. La mélancolie qui s'échappe des dix titres de cet album n'est pas la mélancolie réveuse des portraits de femmes par Vermeer, mais plutôt celle qui se dégage des toiles d'Edvard Munch.

Si, çà et là, on compare Emilie Zoé à PJ Harvey ou à Chan Marshall, c'est que l'esthétique de la musicienne se conjugue au même temps que celui de Dry ou de Moon Pix. Mais on peut aussi appeler les fantômes qui hantent l'oeuvre de Mark Kozelek pour veiller au chevet de ce The Very Start, brut et maîtrisant un calme précaire.

Toujours épaulée par Nicolas Pittet à la batterie, celle qu'on avait découverte comme guitariste d'Anna Aaron et de LiA, puis au sein du groupe Autisti, réalise un album d'une rare sensibilité. Riche et délicat sous sa gangue âpre, on ne sort pas indemne de "6 o'clock", "Loner" ou "Dead birds fly".

Emilie Zoé sera en concert prochainement dans le cadre du festival Les Femmes S'En Mèlent, ainsi qu'au Paléo de Nyon.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Dead-End Tape de Emilie Zoé

En savoir plus :
Le site officiel de Emilie Zoé
Le Bandcamp de Emilie Zoé
Le Soundcloud de Emilie Zoé
Le Facebook de Emilie Zoé


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=