Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Maria Dolorès y Amapola Quartet
Bal Blomet  (Paris)  mars 2019

Spectacle humoristico-musical de Maria Dolores avec les musiciens Christophe Doremus, Sandrine Roche, Michel Capelier et Ariane Lysimaque.

On avait laissé Maria Dolores en compagnie des Habibi Starlight. La biche madrilène racontait ou rêvait son passé oriental. Digne descendante de Gloria Lasso ou de Dalida, mâtinée d'Yma Sumac, elle évoquait les parfums délétères des boîtes libanaises ou des tripots cairotes.

Cette fois-ci, elle a troqué ses lascars arabes pour un orchestre plus classique, l'Amapola Quartet : Sandrine Roche au piano, Christophe Dorémus à la contrebasse, Ariane Lysimaque au violon... et Michel Capelier au bandonéon.

Bandoléon ! Cela détonne des trois instruments et cela met sur la piste du spectacle de Maria Dolores. Bandonéon, cela rappelle Astor Piazzolla, Jorge Luis Borges dissertant sur la milonga et au premier chef l'Argentine et le tango.

Si Michel Capelier a ressorti son bandonéon pour les beaux yeux de la diva, dont il est accessoirement le "souffre-douceur", il ne faut pas oublier que ce musicien hors pair est aussi un compositeur de premier ordre.

Bien entourée, Marie Dolores se fait à la fois historienne du tango et chante des standards du genre. Elle ajoute à son arc une autre corde : l'improvisation. Ce qu'elle appelle elle-même la "divagation". Profitant de la proximité du public dans la belle salle du Bal Nègre devenu Bal Blomet pour les adeptes du politiquement correct, c'est-à-dire tout son contraire, elle interpelle les spectateurs, s'amuse d'eux et avec eux.

Les allusions fusent sur untel ou unetelle, toujours sans méchanceté mais avec l'acuité de quelqu'un qui voit très vite la répartie qu'elle peut tirer des choses qui se déroulent inopinément.

Maria Dolores emporte tout sur son passage, interdit l'ennui, combat toute baisse de rythme sans jamais en faire plus que trop. Bref, elle est une "showgirl" comme on en voit peu. Elle est aussi convaincante en servant le genre tango qu'en le parodiant.

On aura le droit aux "Bêtises" de Sabine Paturel, au "Bal Masqué" de la Compagnie Créole, et même à quelques échos de Michael Jackson façon Tango, comme on aurait pu les entendre dans un bar de Buenos Aires. On aura aussi le droit à de grands classiques du genre, composés par Anibal Troilo ou Astor Piazzola et même à "Besame mucho" chanté en plusieurs langues par Maria Dolores.

Pour récompenser son public, la diva terminera son récital par une version éblouissante d'une chanson de Barbara, confirmant qu'elle peut tout chanter, qu'elle finira par tout chanter et qu'on en redemandera encore et toujours.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=