Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Georges Dorignac - Corps et Ames
Musée de Montmartre  (Paris)  Du 15 mars au 8 septembre 2019

Le peintre et dessinateur Georges Dorignac(1879-1925) a connu, de son vivant, une notoriété éphémère avant de sombrer dans l'oubli muséal jusqu'en 2016 avec l'exposition à la Galerie des Beaux-Arts de Bordeaux dédiée à ses dessins noirs et à ses réalisation dans le domaine des arts appliqués

Et en 2018, le Musée de Montmartre prend le relais avec une rétrospective intitulée "Georges Dorignac - Corps et Ames".

Conçue sous le commissariat de Marie-Claire Mansencal présidente du Comité Dorignac, et Saskia Ooms, responsable de la conservation du Musée de Montmartre, elle revêt un caractère rétrospectif avec une conséquente sélection, pour partie inédite, de peintures, aquarelles et dessins.

Georges Dorignac, artiste inspiré

Le choix d'une présentation chrono-thématique permet de constater que, en matière picturale, Georges Dorignac, "en quête de signature" comme l'indiquent les commissaires, n'invente pas un style personnel et ne s'inscrit pas dans un mouvement ou une une école car il travaille au gré d'influences éclectiques de l'art égyptien à l'art moderne.

Ainsi en est-il de ses paysages pointillistes et de ses oeuvres d'obédience impressionniste. ET à la manière renoirienne, il peint des portraits délicats et des scène de genre qui exaltent la douceur familiale ("La famille", "Portrait de Georgette" et "Mère et enfant-Le câlin").

Excellent dessinateur qui maîtrise la technique du fusain et de la sanguine et le procédé du monotype, il se distingue surtout par une oeuvre graphique consécutive à une rupture avec la couleur.

L'utilisation de la sanguine d'origine minérale est adéquate pour représenter, dans la veine du réalisme social, la figure du travailleur avec les paysans au corps massif de la série des Hâleurs, les ouvriers de la terre, dans le dur labeur des champs.

S'agissant du fusain, par le modelé particulier du trait et la pratique du clair-obscur saturé à l'extrême, les dessins de a "période noire" tendent à la tridimensionnalité de la statuaire, ce qui a retenu l'attention notamment de Rodin.

Et ce, notamment avec les portraits-bustes féminins de format carré ("Margot", "Georgette", "L'inconnue","L'Egyptienne", "L'Amie").

Et la monstration comporte également de nombreux nus, nus noirs et nus rouges, avec des nus noirs anatomiques dans des variations de pose, souvent dans une position ramassée ("Etude de nu", "Femme aux pieds et mains jointes", "Femme nue"), ou sur le motif de la femme à la toilette.

Leur spécificité tient au caractère massif et charnu des corps, au visage détourné ou de profil et à l'agencement des volumes qui évoquent le nu picassien quand ils sont réalisés à l'huile telle la "Femme qui s'essuie après le bain".

L'exposition s'achève avec les oeuvres tardives dans le domaine des arts décoratifs et révèlent des aspirations spirituelles qui ressortent au syncrétisme religieux empruntant à diverses époques et croyances du "Mandala" inspiré du rituel bouddhique à l'art roman hybridé avec l'art naïf avec le projet de tapisserie intitulé "L'histoire de Jeanne d'Arc" à la façon du millefleurs.

A noter la présentation, dans la chapelle Saint François d'Assise de la Basilique du Sacré Coeur, de la monumentale toile "Le Christ en Croix" élaborée dans le cadre d'un projet de vitrail.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée de Montmartre

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée de Montmartre


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=