Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Belles de nuit
Théâtre Trévise  (Paris)  avril 2019

Spectacle musical conçu par Bénédicte Charpiat et Jonathan Kerr, mise en scène de Jonathan Kerr, avec Jonathan Kerr, Bénédicte Charpiat, Roxane Le Texier, Sarah Tullamore (en alternance Gwenaëlle Chouquet), Audrey Rousseau et Benoit Urbain.

La thématique de la maison close, entre fantasmes et réalités, connaît un regain d'actualité avec, entre autres, son traitement tant fictionnel avec la série télévisée "Maison close" initié en 2010 que muséal avec la récente exposition "Splendeurs et misères. Images de la prostitution" au Musée d'Orsay.

Celle-ci s'accompagnait d'un spectacle musical "Café Polisson*" comportant les chansons dédiées de la Belle Epoque et au générique duquel figurait la comédienne, danseuse et chanteuse Bénédicte Charpiat qui a eu l'idée d'un spectacle qui se déroulerait en un autre temps, celui de l'immédiate après-guerre, comportant une trame théâtrale axée sur la violence faite aux femmes et intégrant des chansons originales.

Ainsi est né le livret de "Belles de nuit" écrit en collaboration avec Jonathan Kerr, signataire de la musique et des lyrics et également au jeu dans le rôle du séducteur fatal, qui relate l'histoire d'une prostituée devenue tenancière d'un lupanar de luxe (Bénédicte Charpiat) qui voulait protéger "ses filles", la blonde poupée naïve Jacote (Roxane Le Texier), Jeanne l'auburn qui officie comme "maîtresse" (Sarah Tullamore) et Lucienne la brune écorchée vive (Audrey Rousseau) tant de la domination musclée des proxénètes que des la rue et des maisons d'abattage.

Son destin, raconté par le pianiste qui animait les soirées (Benoit Urbain auteur des arrangements choraux), bascule en 1946 quand interviennent simultanément la promulgation de la fameuse "loi Marthe Richard" abolissant le régime de la prostitution réglementée avec la fermeture des maisons dites "de tolérance" et le rapatriement des prisonniers condamnés au bagne suite à la suppression de la déportation en Guyane.

Dans un décor de vitrines conçu par Jonathan Kerr et Juan Carlos Soler qui renvoie à la prostitution contemporaine du fameux Quartier rouge d’Amsterdam, est dispensé par des comédiens-chanteurs aguerris et émérites un spectacle de bonne facture hybridant naturalisme et lyrisme mélodrame opératique et chanson réaliste,

Outre d'avoir réuni la fine fleur du musical, ses concepteurs ont su faire la part belle au chant avec, de surcroît, du solo au choeur, différentes combinaisons vocales, qui permettent à chaque artiste tant de porter son personnage que de révéler ses qualités d'interprétation.

 
* Café Polisson

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=