Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Sunday Drivers
Le Poste à Galène  (Marseille)  21 octobre 2005

- Le Marseillais, après avoir passé tout un été à chanter sur les festivals de rock (en France et en Europe), se trouva fort dépourvu lorsque la bise fut venue …

C'est ainsi que les "cinq conducteurs du dimanche" (plutôt six en fait!) ont décidés de se brancher sur les ondes du Poste à Galène.

Endroit plutôt intimiste et chaleureux puisque étant une ancienne grange l'endroit est assez petit mais bon pour la centaine de personnes qui était présente ce soir là, l'intérêt était tout autre : voir les fameux The Sunday Drivers.

-Et bien danser maintenant !

Pas de première partie, la bande venue d'Espagne emmené par Jero Romero entre sobrement sur scène et commence leur concert par "I ain't down" très pop-(love)-folk acidulé.

A la fin de celle-ci Jero prends la parole et lance un "C'est pour nous…euh… notre premier tour de France,… euh...et notre première fois à Marseille merci beaucoup d'être ici !". Certains que le public a bien compris qu'ils chantent mieux en anglais qu'ils ne parlent en français mais qu'importe l'essentiel n'était pas là.

Leur style est bien entendu tiré de la grande période brit-pop-(peace and love) des années 60-70 qui sonne le retour d'une tendance musicale légère, limite berçante, voir rafraîchissante (malgré les 50 degrés qui régnaient au Poste à Galène !).

Mélangé à des rythmes entraînant avec un étrange et non moins virevoltant Julian Maeso aux commandes de son orgue Hammond donnait à "Hate yourself" et "Can't you see" une saveur particulière. On se laisse facilement entraîné par l'instant, plus, c'est même très agréable.

Par la suite, le groupe poursuivit avec un très joli et sulfureux "Love, your love", un morceau qui donne tout son sens à leur coté romantique (idéale pour les soirées au coin de la cheminée! Testé et approuvée… !)

On a même droit aussi à un titre de l'ancien album Time, time, time que tous les fans connaissent tellement bien… : c'est à dire 2 personnes… ! À croire que le public s'est focalisé sur l'album de leur révélation…

Après que le titre et très célèbre "On my mind" fut déroulé tel un tapis rouge des grands soirs, et repris en cœur par l'ensemble du public, Jero Romero finit (après le rappel) par un duo avec le gallois Lyndon Parish, (et oui un anglais !) le discret 6ème homme de la bande.

"Dark does die" est une très belle ballade acoustique un peu comme pour nous dire au revoir de la façon la plus douce qu'il soit…..et bien en fait…non !

Sitôt le briquet éteint et remis dans la poche du jeans, ils entament une étonnante reprise très rock'n'roll des Led Zeppelin !

Qui l'aurait cru les popistes se lâchent et nous en mettent pleins les oreilles pendant près de 3 minutes… Visiblement heureux d'être sur scène ils ont eu le privilège de le communiquer à un public enthousiaste.

Le temps d'un concert on se serait cru sur l'herbe verte, la chaleur du soleil et la fraîcheur des douces mélodie berçant nos vacances…c'était donc ça l'essentiel : un bon moment tout simplement.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Little Heart Attacks de The Sunday Drivers
La chronique de l'album Tiny Telephone de The Sunday Drivers
The Sunday Drivers en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (vendredi)
The Sunday Drivers en concert au Festival Art Rock 2005 (Vendredi)
The Sunday Drivers en concert à l'Elysée Montmartre (13 octobre 2005)
The Sunday Drivers en concert à l'Ubu (10 octobre 2005)
The Sunday Drivers en concert au Festival International de Benicassim 2006 (jeudi)
The Sunday Drivers en concert à La Maroquinerie (28 novembre 2007)
The Sunday Drivers en concert au Festival International de Benicàssim #16 (samedi 17 juillet 2010)
L'interview de The Sunday Drivers (15 mars 2005)
L'interview de The Sunday Drivers (13 octobre 2005)
L'interview de The Sunday Drivers (21 mars 2007)

En savoir plus :

Le site officiel de The Sunday Drivers

Crédits photos : Kris


Kris         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=