Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ce que cela coûte
Wilfred Charles Heinz  (Editions Monsieur Toussaint Louverture)  février 2019

"Ecrire c’est construire un mur de pierre sans mortier, on place les mots un par un, on les ajuste, on les enlève, et on les ajuste à nouveau, jusqu’à ce qu’ils soient imbriqués et stables"

Ces mots prononcés W.C. Heinz, l’auteur de Ce que cela coûte résonnent de toute leur splendeur à la lecture de ce superbe ouvrage datant de 1958 que les éditions Monsieur Toussaint Louverture ont eu la superbe idée d’éditer.

Le livre, l’objet, est juste sublime, dans une édition hyper soignée, dans la continuité du travail produit par ses éditeurs qui aiment nous proposer à chaque livre de superbes objets. Les coins sont arrondis, la couverture est sérigraphiée sur du papier contenant des fibres de cuir, les coutures sont en fil coloré et le papier intérieur est de qualité supérieur. Tiré à 5000 exemplaires en édition limitée et numérotée, il est donc un objet précieux que je suis ravi de posséder.

Evidemment, un objet sans contenu brillant n’aurait su très peu d’intérêt et ici le livre, son contenu, est à la hauteur de son contenant. Simple, épuré et magnifique. C’est tout simplement un petit bijou de la littérature américaine, dans ce qu’elle a de plus beau.

L’auteur, chroniqueur, correspondant de guerre, journaliste sportif et romancier, véritable boxeur des lettres, a jeté les bases de ce qu’allait devenir le nouveau Journalisme de Tom Wolfe.

Le livre est centré autour du boxeur Eddy Brown. Tout de mesure et de détermination, lentement, on le voit se préparer pour son prochain combat de boxe, le combat de sa vie, celui qui pourrait lui permettre de devenir champion du monde des poids moyen. Après neuf ans sur le ring, son heure a donc sonné, après avoir cumulé plus de 80 victoires pour trois défaites, il va enfin combattre pour le titre. Ses luttes, son travail quotidien et ses sacrifices vont bientôt trouver leur sens lors d’un unique match.

En attendant, ce fils de maçon doit se preparer. Et telle une caméra, Franck Hugues, journaliste esthète, suit l’athlète les derniers jours avant ce combat. Entraînements, repas, conversations, Franck capture toutes les difficultés, les joies et les doutes d’un homme au moment décisif de sa vie mais aussi l’intense relation qui le lie à son manager, Doc Caroll, à la fois coach, père et démiurge, qui a attendu toute sa carrière le boxeur qu’il pourra façonner et mener au sommet.

Vous l’avez donc compris, c’est un donc un superbe portrait intime d’un boxeur à l’entraînement que nous offre W.C Heinz, un superbe livre sur la boxe, que l’on a coutume d’appeler le noble art. Ce que cela coûte est un ouvrage qui évoque la passion de ce sport, les nécessaires efforts que doivent faire les boxeurs pour arriver à entrevoir la lumière et l’abnégation qui est le fil conducteur de l’entraînement d’un champion.

C’est aussi un formidable témoignage sur les relations humaines qui se tissent entre un champion et son entraîneur qui voguent vers la même ambition. Il est un formidable témoignage sur le monde de la boxe dans les années 50, bien loin de celui que l’on connaît actuellement qui repose sur des sommes d’argent astronomiques, dépendant des retransmissions télé. Il est surtout une formidable œuvre littéraire, superbement écrit, passionnant du début à la fin que l’on aime ou pas la boxe.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=