Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Moâ, Sacha !
Théâtre de Poche-Montparnasse  (Paris)  avril 2019

Spectacle conçu par Christophe Barbier d'après l'oeuve de Sacha Guitry interprété par Christophe Barbier, Chloé Lambert et Pierre Val.

Le journaliste Christophe Barbier qui manie alertement une plume tant éditoriale que théâtrale a pris goût à la scène et interprète le principal protagoniste de son opus "Moâ, Sacha !".

Un opus consacré au dramaturge, acteur, metteur en scène et réalisateur Sacha Guitry, auteur prolifique notamment de délicieuses comédies ressortant au théâtre de boulevard dont il peaufine les codes à l'aune de l'esprit "à la française" tel qu'il fut à son acmé pendant les Année folles.

Un esprit dont ne manque pas Christophe Barbier qui signe un spectacle roboratif avec, entre biopic et exercice d'admiration, une partition finement élaborée qui en évite les écueils, la pesanteur du premier et l'hagiographique du second, tout en revêtant une forme singulière qui emprunte notamment à la causerie illustrée avec ses inserts en adresse au public.

En effet, elle s'articule autour des tropismes du personnage-titre qui oscillent entre son "Moâ", une passion, celle du théâtre, et deux figures pseudo-castratrices, le père, Lucien Guitry comédien célébrissime en son temps surnommé "Divan le terrible" pour son appétence pour la gent féminine, sur les brisées desquelles il marchera, et "la Femme", avec majuscule, objet de sa collection conjugale.

Par ailleurs, Christophe Barbier a eu l'excellente idée de ne pas écrire un pastiche à la Guitry préférant concocter, à la manière pâtissière et donc gourmande, un divertissant mille-feuille pour trio à la langue déliée.

Car composé de citations, aphorisme et extraits de pièces réunis par des dialogues additionnels bien tournés, il s'articule, de surcroît et à l'exemple du Maître, non seulement sur le paradoxe de l'acteur mais sur un empilement pirandellien de mises en abyme ce qui crée d'aussi inattendues, qu'amusantes et bienvenues ruptures.

Christophe Barbier, qui, en préambule, suscite l'empathie du public par son sens de l'autodérision au regard de sa personne hypermédiatique et médiatisé d'"éditorialiste à l'écharpe rouge qui a un avis sur tout", s'avère drôlissime en Monsieur Moâ et la faconde de Pierre Val lui permet d'être efficacement multi-rôle.

En charge de toutes les femmes fatales qui peuplent le monde de Moâ, ses épouses toutes actrices et les femmes de fiction qu'elles inspirent, Chloé Lambert incarne parfaitement l'archétype de la séduction et la superficialité toutefois non exempte de pragmatisme égocentré.

Une friandise à déguster sans modération.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=