Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vies conjugales
Bernard Quiriny  (Editions Rivages)  avril 2019

J’aime beaucoup Bernard Quiriny, qu’il écrive des romans ou des nouvelles. Je le suis maintenant depuis bien longtemps, depuis Une collection très particulière et le retrouver est pour moi toujours un très grand plaisir. L’an dernier, il nous avait enchanté avec L’affaire Mayerling, un roman un peu déjanté sur un immeuble en copropriété, chroniqué sur le site.

Cette année, c’est un recueil de nouvelles qu’il nous propose, un exercice dans lequel il excelle, je pense même que je préfère ses nouvelles à ses romans. Il nous en propose vingt, aussi délicieuses les unes que les autres. On en trouve une relatant une course forcenée organisée par la fantasque association des sédentaires de Paris. L’auteur nous raconte un couple de retraités qui découvre la notion toute relative de propriété privée sur les îles paradisiaques de Tihamotu.

Une nouvelle est aussi consacrée à une exposition sans œuvre d’art. Ou bien encore des petits sosies machiavéliques qui terrorisent le personnel et les autres élèves de l’école communale. On retrouve aussi un grand romancier qui réalise des interviews posthumes. Dans une autre nouvelle, on voit des objets inanimés qui prennent vie. On découvre aussi un village entier dont la population a mystérieusement cessé de mourir. A l’opposé, une autre nouvelle évoque un exode massif et inexpliqué d’individus regagnant leur lieu de naissance pour y rendre l’âme.

Avec ce nouvel ouvrage au doux nom de Vies conjugales, on retrouve l’univers si particulier de Bernard Quiriny, ses textes grinçants, burlesques et parfois fantastiques dans lesquels les vies se conjuguent et les amours déclinent.

C’est donc une lecture jubilatoire que nous offre Bernard Quiriny, une lecture qui nous prouve de nouveau l’immense imagination que possède l’auteur pour renouveler sans cesse ses nouvelles en conservant une qualité narrative incroyable.

Ses nouvelles s’enchaînent avec plaisir, on peut aller les piocher, les picorer dans l’ordre que l’on veut, souvent en fonction d’un titre qui nous surprend ou nous intrigue. Elles sont toutes différentes mais ont comme fil directeur l’amour et les relations entre les êtres. Leur longueur est inégale, certaines nouvelles sont très courtes, à peine deux pages quand d’autres font une quinzaine de pages.

Lire du Bernard Quiriny est bon pour la santé, il devrait être prescrit sur ordonnance et remboursé par la sécurité sociale. Vies conjugales pourrait être une très bonne première ordonnance pour tous ceux qui n’ont pas encore la chance de connaître ce superbe auteur qu’est Bernard Quiriny.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "L'affaire Mayerling" du même auteur


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=