Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lucy Africa
Nicolas Antonuicci  (Editions Couleur Sodium)  novembre 2014

Lucy est le nom donné à celle qui fut pendant un temps le plus ancien reste de femme préhistorique. En fait, c’était un homme, et on a trouvé plus ancien, mais la photo du squelette de Lucy reste dans la mémoire collective. Lucy est également le prénom d’une jeune africaine vivant à Sarcelles, héroïne de Lucy Africa.

Ils sont rares, les romans qui me questionnent sur la portée de leurs mots. Je suis pourtant déroutée par la narrativité du septième roman de Nicolas Antoniucci. Les indices de situation temporelle et spatiale inexistant laissent cette impression de débarquer dans une conversation commencée sans nous, à laquelle nous ne sommes pas conviés, vous savez, quand les interlocuteurs nous tournent imperceptiblement les épaules comme pour signifier "hey, t’écoutes pas toi". Pareil.

"Pirate des Caraïbes sans bateaux circulant en 4x4 dans un océan de sable dont les dunes mouvantes caressées par le vent seraient des vagues"

Et pourtant, l’histoire ne manque pas d’accroche. L’existence de Lucy a failli demeurer banale et morose jusqu’à ce qu’elle observe plus attentivement un tabouret et décide de se rendre en Afrique noire avec Jules et Sam, au Bénin, pour retrouver le trésor perdu de Béhazin, roi D’Abomey. Elle y apprend une culture et y découvre des personnalités originales racistes ou adorables, lui inspirant des réflexions plus ou moins décousues.

"Pour notre expédition sur le lac, je te conseille de changer d’accoutrements, cacher ta peau même si elle est noire comme les gens d’ici. Ils ont de l’intuition et verront bien que ta peau, en fait, est blanche comme les habitants d’Europe, où tu es née. Tu es une fille de la peuplade Sarcelloise, d’île de France, et cela se voit".

Entre compilation de théories et déroulement de préjugés, on a du mal à ne pas perdre Lucy qui semble prendre un malin plaisir à semer le lecteur dans les méandres de ses recherches. Dubitativement vôtre.

"La kalachnikov a remplacé aujourd’hui le couteau comme symbole de pouvoir et les vans, aux carrosseries amochées comme des pelages de chameau d’Arabie pendant la mue, la caravane de dromadaire."

 

En savoir plus :
Le site officiel de Nicolas Antonuicci
Le Facebook de Nicolas Antonuicci


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=