Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Boule Rouge
Théâtre des Variétés  (Paris)  avril 2019

Comédie musicale conçue et mise en scène par Constance Dollfus et Clément Hénaut, avec Maxime Guerville, Angélique Magnan, Laurent Malot, Léa Ruhl, Léa Dubreucq, Dima Novik, Mélodie Molinaro, Mariette West, Simon Froget-Legendre, Rémi Palazy, Guillaume Sorel, Yann Sebile, Baptiste Juge, Sébastien Brumaud, June van der Esch, Lilly Caruso, Marie-Stella Perron d'Arc, et les musiciens Simon Lehuraux, Thomas Mestres, Tristan Garnier et Nicolas Zentz.

Le projet de Constance Dollfus et Clément Hénaut d'inscrire "La Boule Rouge" dans le registre de la comédie musicale française susceptible de concurrencer les blockbusters américains est d'autant plus ambitieux qu'il émane de deux néophytes non issus du sérail et nouveaux venus sur la scène musicale.

Mais le duo concepteur, qui assure l'écriture du livret, la production et la mise en scène, s'en donne les moyens avec la collaboration de professionnels aguerris tels Hervé Lewandowski versé en théâtre musical pour la direction d'acteur et Eva Tesiorows pour la chorégraphie qui met au pas une conséquente distribution de 17 comédiens-chanteurs.

De plus, il a élaboré un véritable scénario théâtral avec l'imbrication de plusieurs intrigues de couple autour de l'argument principal qui ne présente rien de révolutionnaire mais s'avère de bonne facture et des personnages identifiables, avec chacun son histoire et sa partition.

Il se développe en tableaux judicieusement scénographiés par Iris Yolal et Clara Noël qui ont oeuvré avec l'ingéniosité qu'implique un budget qui ne saurait rivaliser avec le pharaonique étasunien, comme Flore Leclerc et Christine Leclerc pour les superbes costumes.

Par ailleurs, la particularité de l'opus tient à ce qu'il ne comporte pas une création musicale originale mais résulte de la combinaison de tubes de variété française et de standards internationaux de toutes époques et genres, comme l'inoxydable "Feeling Good" ou le dionesque "S'il suffisait d'aimer", dont certains habilement adaptés tel "Je suis malade" de Serge Lama ou pastichés comme "Femmes des années 80" de Michel Sardou, et ce, sans crainte de l'anachronisme, grâce aux arrangements de Benoît Dupont.

Ainsi, inspirée par l'ambiance des Années Folles, "La Boule Rouge" relate l'aventure mouvementée de l'amour et l'amitié qui conduit des fils de bonne famille (Rémy Palazy, Guillaume Sorel et Maxime Guerville) aiguillonnés par une femme de chambre entreprenante (Léa Ruhl) et la fine équipe d'un piano-bar suranné (Léa Dubreucq, Baptiste Juge, Simon Froget-Legendre, Dima Novik, Mélodie Molinaro et Mariette West) à reconvertir celui-ci en cabaret festif qui surfe sur la vogue des nouveaux rythmes du jazz au swing en passant par le charleston.

Sur scène, un efficace jazz-band live composé de Tristan Garnier (saxophone), Thomas Mestres (trompette), Nicolas Zentz (contrebasse) et Simon Lehuraux à la batterie qui assure la direction musicale, accompagne une troupe homogène et investie, intervenant, de surcroît, dans une alternance de rôles selon les représentations.

Une troupe émérite qui se révèle tant dans de délicieuses scènes intimistes que dans les épatantes fresques chorales, telles, entres autres, l'audition sur une chanson d'Edith Piaf, avec Sébastien Brumaud à l'étonnante voix de soprano en travesti femme fatale, June Van Der Esch en cantatrice teutonne, Marie-Stella Perron d'Arc en infirmière illuminée et Lilly Caruso en gavroche timide, et l'étourdissant final.

Un divertissement roboratif et réussi à qui souhaiter le destin des bons crus. Et pour le succès public c'est chose faite.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=