Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Eau chaude à tous les étages
L'Auguste Théâtre  (Paris)  avril 2019

Comédie musicale écrite et mise en scène par Yves Coudray, avec Morgane Billet, Flore Fruchart et Agathe Trébucq accompagnée par la pianiste Eléonore Sandron.

1955. A la veille du Salon des Arts ménagers de Paris, dans l'Hôtel Moderne (avec l'eau chaude) en l'absence du directeur, les employées se retrouvent, discutent et s'apprêtent à démarrer leur journée de travail.

Il y a là Henriette, qui a fait la fête et un peu bu toute la nuit (Flore Fruchart), Paulette, la plus théâtrale (Agathe Trébucq) qui mélange les expressions à sa façon, Georgette, la plus extravagante (Morgane Billet) et Ginette (Eléonore Sandon) qui accompagne tout le monde au piano avec une superbe écoute.

On se chamaille gentiment. On imite un peu les clients ou le patron, on discute des ses rêves. Mais surtout, on pousse la chansonnette et on danse.

Le Quatuor Ariane propose avec "Eau chaude à tous les étages" d'entendre des airs de l'époque avec ces quatre belles aux personnalités très différentes qui se complètent joliment et chantent divinement bien.

Yves Coudray a écrit de courtes scènes de transition entre les airs d'opérette, une trame qui les rassemble et a mis en scène le tout avec talent et gaité, y ajoutant des chorégraphies pour faire de ce spectacle un vrai feu d'artifice mettant en avant la pétulance et les voix de ces quatre belles.

C'est aussi pour ces femmes l'occasion de parler des potins de l'hôtel, des droits de la femme, des nouveautés qu'elles aimeraient bien acquérir (comme le lave-vaisselle qui sera présenté au salon). Elles lisent également un savoureux extrait des cours d'économie domestique de l'époque (certes déjà vu, mais efficace).

L'ensemble est rythmé par les morceaux d'Offenbach ou d'André Messager, entre autres, auxquels l'aisance, la complicité et les voix lyriques aguerries de ces interprètes attachantes donnent une vraie énergie.

Un charme suranné émane de cette fantaisie rafraîchissante (et spirituelle) avec ce quatuor aux voix exquises qu'à la fin tout ramène à l'amour. Un moment délicieux à partager.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=