Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Constance - Pot Pourri
Théâtre des Deux Anes  (Paris)  avril 2019

One woman show de Constance.

Attention : de manière intentionnelle le "Pot Pourri" de Constance ne comporte pas de tiret, et, s'il se présente néanmoins comme un mélange comprenant quelques uns de ses sketches emblématiques, il doit être pris au pied de la lettre.

Ainsi intègre-t-il la définition du dictionnaire pour le terme "pourri" au sens de "corrompu" dans la mesure où la demoiselle ne fait ni dans la dentelle ni dans la bienséance mais dans le trash assumé, celui de "la violence verbale poétique et libératrice", en hybridant humour noir et hyper-réalisme à la façon de la série télévisée belge Strip-tease.

Car officiant en solo tel dans sa " Partouze sentimentale" ou en duo avec Marie Reno dans "Gerbes d'amour), la jolie constance Constance n'a pas froid au yeux, ni ailleurs au demeurant, et, notamment, en matière textuelle.

Et pour introduire cet opus à l'allure de "best of" qu'elle qualifie de "hachis parmentier, avec des vrais morceaux de Constance à l'intérieur", elle annonce qu'elle monte sur scène "pour faire rêver les gens". Et le public ne sera pas déçu avec sa galerie de saisissants portraits exclusivement féminins, satire révélatrice tant de clichés que de la condition féminine contemporaine.

Des femmes de toute condition sociale, de la bourgeoise mère au foyer débordée à la sous-prolétaire picarde, intellectuelle, de la lectrice compulsive à la bimbo aux trois neurones officiant comme infirmière scolaire chargée de l'éducation sexuelle, et psychique, qui s'affranchit radicalement du joug marital, et même de tout âge avec la petite fille au visage d'ange doublée d'une Chucky sadique.

Un rêve aux allures de cauchemar, entre effroi et rire, mais le second n'est-il pas le remède du premier, que Constance manipule avec une plume démoniaque et sait faire rebondir avec de bienvenus inserts d'interactivité. C'est juste pour rire.. Non ?

Alors bienvenus aux néophytes pour découvrir la charmante donzelle qui dynamite tout sur son passage comme aux aficionados pour éviter l'état de manque.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=