Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Constance - Pot Pourri
Théâtre des Deux Anes  (Paris)  avril 2019

One woman show de Constance.

Attention : de manière intentionnelle le "Pot Pourri" de Constance ne comporte pas de tiret, et, s'il se présente néanmoins comme un mélange comprenant quelques uns de ses sketches emblématiques, il doit être pris au pied de la lettre.

Ainsi intègre-t-il la définition du dictionnaire pour le terme "pourri" au sens de "corrompu" dans la mesure où la demoiselle ne fait ni dans la dentelle ni dans la bienséance mais dans le trash assumé, celui de "la violence verbale poétique et libératrice", en hybridant humour noir et hyper-réalisme à la façon de la série télévisée belge Strip-tease.

Car officiant en solo tel dans sa " Partouze sentimentale" ou en duo avec Marie Reno dans "Gerbes d'amour), la jolie constance Constance n'a pas froid au yeux, ni ailleurs au demeurant, et, notamment, en matière textuelle.

Et pour introduire cet opus à l'allure de "best of" qu'elle qualifie de "hachis parmentier, avec des vrais morceaux de Constance à l'intérieur", elle annonce qu'elle monte sur scène "pour faire rêver les gens". Et le public ne sera pas déçu avec sa galerie de saisissants portraits exclusivement féminins, satire révélatrice tant de clichés que de la condition féminine contemporaine.

Des femmes de toute condition sociale, de la bourgeoise mère au foyer débordée à la sous-prolétaire picarde, intellectuelle, de la lectrice compulsive à la bimbo aux trois neurones officiant comme infirmière scolaire chargée de l'éducation sexuelle, et psychique, qui s'affranchit radicalement du joug marital, et même de tout âge avec la petite fille au visage d'ange doublée d'une Chucky sadique.

Un rêve aux allures de cauchemar, entre effroi et rire, mais le second n'est-il pas le remède du premier, que Constance manipule avec une plume démoniaque et sait faire rebondir avec de bienvenus inserts d'interactivité. C'est juste pour rire.. Non ?

Alors bienvenus aux néophytes pour découvrir la charmante donzelle qui dynamite tout sur son passage comme aux aficionados pour éviter l'état de manque.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=