Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Moustache
Théâtre du Splendid  (Paris)  mai 2019

Comédie de Sacha Judaszko et Fabrice Donnio, mise en scène de Jean-Luc Moreau, avec Daniel-Jean Colloredo, Fabrice Donnio Joy Esther, Arnaud Gidoin et Sacha Judaszko.

"La Moustache" ou comment, du rasage d'un barbu interrompu par une malencontreuse coupure d'électricité résulte une pilosité à la forme de sinistre mémoire qui modifie le regard de ses proches.

Car pour les auteurs de cette comédie jubilatoire résolument comique, et néanmoins à "double effet Kiss Kool", si l'habit ne fait pas le moine, en l'occurrence, la bacchante fait l'homme.

A l'écriture, Sacha Judaszko et Fabrice Donnio s'en donnent à coeur joie pour soumettre les zygomatiques du spectateur à une séance intense d'aérobic en usant, à l'envi et sans souci de modération, de tous les ressorts comiques, trivial et trash inclus, des codes du théâtre de boulevard et d'un roboratif humour au second degré parfois noir sur le mode desprogien.

Et, comme ils ne se refusent rien, même l'invraisemblance, ils établissent sans doute un nouveau record à l'heure du nombre de quiproquos qui émaillent leur partition mise au service d'un propos humaniste, la lutte contre la xénophobie, le racisme et l'antisémitisme, et qui constitue une épreuve réussie pour le principal protagoniste.

Alors, certes, ils ne font pas dans la dentelle mais comme l'indique dans sa note d'intention Jean-Luc Moreau, qui assure une mise en scène vibrionnante dont il a le secret, "tant pis pour les culs bénis de la pensée ouatée" et, au jeu, bien évidemment survolté, sévit une fine équipe qui, elle-même, résiste difficilement au fou rire tant sont "hénaurmes" les situations et surréalistes les dialogues.

Arnaud Gidoin, acteur "crossover" aguerri, campe parfaitement le moustachu ahuri, homme discret et réservé de la catégorie des transparents, qui se trouve ainsi emporté, notamment face à son futur - et tonitruant - beau-père portant kippa interprété par Daniel-Jean Colloredo, épatant dans une ébouriffante déclinaison defunesienne, dans une spirale caricaturale de l'infamie.

De plus, celle-ci est aggravée par les bévues volontaires et perverses d'un invasif concierge cumulant toutes les tares de la beaufitude, rôle dans lequel excelle Sacha Judaszko au terme d'un grandiose numéro d'acteur.

Compères et complices, ils forment un excellent avatar du trio vaudevillesque bien entouré par Joy Esther, en fiancée qui n'est pas cantonnée au rôle de jolie potiche, et Fabrice Donnio en ami écornifleur rompu aux mauvaises blagues.

Divertissement assuré sur un sujet fort.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=