Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un rossignol chantait
Théâtre Le Funambule  (Paris)  mai 2019

Comédie de Robert Lamoureux, mise en scène de Loïc Argillet, avec Margaux Goyot, Blaise Le Boulanger, Victor Lelong, Maxime Monnio et Loïc Argillet.

Acteur, humoriste, réalisateur, scénariste et parolier prolifique des décennies 50 à 70, Robert Lamoureux, également auteur dramatique, a signé notamment de délicieuses comédies à succès, telle "Un rossignol chantait" disparu de la scène depuis sa création en 1959 mais heureusement exhumée par la Compagnie Les Pies Menteurs.

Placée sous le signe de la fantaisie et de la légèreté, instillée d'inattendus rebondissements et usant du fameux "coup de la panne" comme argument, la partition emprunte tant au théâtre shakespearien, en l'occurrence "Le Songe d'une nuit d'été", avec la forêt comme cadre magique, un rossignol enchanté et un vagabond qui paraît tel l'espiègle Puck, qu'au badinage marivaldien et au vaudeville avec son fameux trio revisité en quatuor.

Ainsi, sortent d'une voiture immobilisée sur une route forestière éloignée de tout village, une jolie et piquante jeune femme (Margaux Goyot), petite-fille de la bourgeoise du 19ème siècle au mariage arrangé, son butor d'époux fabricant de tuyaux (Blaise Le Boulanger) et un passager compagnon de route (Maxime Monniot) qui va se révéler un fat séducteur. Et de derrière un arbre, un étrange et séduisant ermite (Victor Lelong).

A la mise en scène, Loïc Argillet a su, avec sagacité, ne pas contraindre le style de l'opus original aux codes de ladite jeune scène contemporaine et conserve donc son caractère de divertissement aimable et joyeux porté par des dialogues ciselés.

Et il dirige efficacement les comédiens, tous excellents, qui, au terme d'une judicieuse distribution en terme d'emploi, satisfont à l'implicite cahier des charges de celui-ci sans jamais forcer la note.

Ainsi, dans une bucolique scénographie de Hélie Chomiac, le jeu de la séduction bat son plein avec une gent masculine dont il est aisé de comprendre l'attrait pour une belle incarnée avec une époustouflante et roborative fraîcheur par Margaux Goyot.

Comme une bulle de champagne dans un monde de brutes à déguster avec gourmandise.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=