Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un rossignol chantait
Théâtre Le Funambule  (Paris)  mai 2019

Comédie de Robert Lamoureux, mise en scène de Loïc Argillet, avec Margaux Goyot, Blaise Le Boulanger, Victor Lelong, Maxime Monnio et Loïc Argillet.

Acteur, humoriste, réalisateur, scénariste et parolier prolifique des décennies 50 à 70, Robert Lamoureux, également auteur dramatique, a signé notamment de délicieuses comédies à succès, telle "Un rossignol chantait" disparu de la scène depuis sa création en 1959 mais heureusement exhumée par la Compagnie Les Pies Menteurs.

Placée sous le signe de la fantaisie et de la légèreté, instillée d'inattendus rebondissements et usant du fameux "coup de la panne" comme argument, la partition emprunte tant au théâtre shakespearien, en l'occurrence "Le Songe d'une nuit d'été", avec la forêt comme cadre magique, un rossignol enchanté et un vagabond qui paraît tel l'espiègle Puck, qu'au badinage marivaldien et au vaudeville avec son fameux trio revisité en quatuor.

Ainsi, sortent d'une voiture immobilisée sur une route forestière éloignée de tout village, une jolie et piquante jeune femme (Margaux Goyot), petite-fille de la bourgeoise du 19ème siècle au mariage arrangé, son butor d'époux fabricant de tuyaux (Blaise Le Boulanger) et un passager compagnon de route (Maxime Monniot) qui va se révéler un fat séducteur. Et de derrière un arbre, un étrange et séduisant ermite (Victor Lelong).

A la mise en scène, Loïc Argillet a su, avec sagacité, ne pas contraindre le style de l'opus original aux codes de ladite jeune scène contemporaine et conserve donc son caractère de divertissement aimable et joyeux porté par des dialogues ciselés.

Et il dirige efficacement les comédiens, tous excellents, qui, au terme d'une judicieuse distribution en terme d'emploi, satisfont à l'implicite cahier des charges de celui-ci sans jamais forcer la note.

Ainsi, dans une bucolique scénographie de Hélie Chomiac, le jeu de la séduction bat son plein avec une gent masculine dont il est aisé de comprendre l'attrait pour une belle incarnée avec une époustouflante et roborative fraîcheur par Margaux Goyot.

Comme une bulle de champagne dans un monde de brutes à déguster avec gourmandise.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=