Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alarm ! Les Allemands face au débarquement des Alliés
Benoit Rondeau  (Editions Ouest France)  avril 2019

A ce rythme là, je vais finir par devoir consacrer une moitié de ma bibliothèque aux ouvrages de mon copain de fac Benoit Rondeau qui n'a de cesse de me ravir avec la lecture de ces ouvrages d'Histoire concernant la seconde guerre mondiale. Ma dernière lecture le concernant traite des allemands face au débarquement des alliés. Son titre ? Alarm, alerte en Allemand, est centré sur cette journée fatidique du 6 juin 1944. Rommel lui donna le nom de "jour le plus long". Les soldats allemands, eux, durent face à l'invasion, au débarquement des forces alliées.

L'ouvrage s'intéresse donc spécifiquement à l'engagement de l'armée allemande en Normandie, plus particulièrement entre le 6 juin et le 1er juin, au cours de ces journées cruciales, lorsque se joua le sort de la campagne.

Benoit Rondeau se pose de nombreuses questions auxquelles il nous répond. La Wehrmacht pouvait-elle l'emporter ? Le mur de l'Atlantique a-t-il été complètement inutile ? La montée des renforts est-elle arrivée trop tard ? Les chefs allemands présents à l'Ouest ont-ils été à la hauteur de leur tâche le jour j et les quelques jours cruciaux qui ont suivi ? Au final, la défaite allemande était-elle inéluctable ?

Alors même si les faits concernant le débarquement en Normandie sont bien connus et que cette journée est passée à la postérité, Benoit Rondeau nous propose ici une histoire renouvelée de l'évènement en adoptant le point de vue de l'armée allemande. Il aborde la réaction de la Wehrmacht au cours des premières 48 heures de la bataille, la question de l'utilité du mur de l'Atlantique, la mobilisation des renforts et aussi la qualité du haut commandement allemand pendant la bataille, autant de thèmes souvent peu ou mal traités par les historiens.

L'ouvrage est une mine d'informations, comportant de nombreux témoignages, de nombreuses photographies en noir et blanc mais aussi en couleurs. On y trouve aussi des cartes, en fin d'ouvrage avec la bibliographie indicative et des descriptions détaillées concernant les effectifs allemands durant la période.

La lecture s'avère particulièrement intéressante et passionnante, nous permettant de découvrir la réaction timide des allemands face aux premiers parachutages et au débarquement. Les soldats allemands se retrouvent terrés dans leurs abris, espérant une vaine arrivée des panzers de réserve, accomplissant leur devoir de soldats dans des conditions particulièrement défavorables.

La partie concernant le mur de l'atlantique m'a particulièrement intéressée. Elle nous montre bien l'effort militaire conséquent pour le Reich qu'elle fut : construction de blockhaus, mise en place de mines et de centaines de kilomètres de fils barbelés. Pour autant, ce mur fut percé très rapidement, symbole d'un gaspillage de ressources.

Benoit Rondeau nous parle de Rommel, évidemment, de sa stratégie de contre attaque avec ses panzer, des choix qu'il dut faire et de l'importance stratégique de la ville de Caen. Il nous montre la difficile mobilisation des renforts allemands vers la Normandie qui aboutit à la défaite allemande, inéluctable selon l'auteur. Une défaite qu'il attribue en grande partie au Haut commandement allemand. A travers la conférence de Margival du 17 juin 1944, on y voit un Hitler imposant ses vues et repoussant les doléances de Rommel.

En conclusion, Benoit Rondeau se pose la question de sa voir si la Wehrmacht pouvait vaincre ce débarquement, ne remettant pas en cause le fait que cette armée fut un formidable outil de combat. Tout se joua lors des vingt-quatre premières heures de l'invasion, décisives pour les alliés.

Alors voilà, je me suis de nouveau régalé en lisant ce superbe ouvrage de Benoit Rondeau et je me lance maintenant dans sa nouvelle publication, Etre soldat de hitler, dont je vous parlerai bientôt.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Etre soldat de Hitler" du même auteur
La chronique de "Patton" du même auteur
La chronique de "Rommel" du même auteur
La chronique de "L'armée d'Hitler" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Benoît Rondeau
Le Facebook de Benoît Rondeau


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=