Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 3 Heures, Un seul peut survivre
Roslund  (Editions Mazarine)  avril 2019

La trilogie Trois secondes, Trois minutes, Trois heures se termine avec un ouvrage écrit par Roslund du fait de la mort de son comparse Hellstrom. C'est donc de façon orpheline que le journaliste suédois Anders Roslund nous propose de clôturer une superbe trilogie qui nous a vu parcourir le monde à cent à l'heure autour de plusieurs heures de lectures captivantes.

Avec trois heures, l'auteur nous ramène d'abord en Suède, plus précisément à Stockholm où soixante trois réfugiés sont retrouvés morts étouffés dans un container. Le même jour, plusieurs morgues signalent des cadavres « en trop », non recensés.

Quand le commissaire Ewert Grens découvre sur l'un d'eux les empreintes de Piet Hoffmann, il n'en croit pas ses yeux. Celui qui fut l'ennemi public numéro un est aujourd'hui un ami et Grens ne sait pas où il se cache. Un dilemme se pose alors : doit-il le prévenir ou le traquer ?

Au même moment, à Niamey au Niger, dans un désert aride où la vie humaine n'a aucune valeur, infiltré au sein d'un réseau de trafiquants, Piet Hoffmann a deux semaines pour mener à bien sa dernière mission. Pour sa femme et ses fils, l'espoir de mener une vie de famille normale n'a jamais été aussi proche. Sauf que le danger est toujours autant présent, en relation avec sa vie d'agent double toujours aussi risquée. Piet Hoffmann fait toujours dans l'infiltration, ici à l'intérieur d'un convoi de vivres de l'ONU pour des réfugiés en Afrique.

Avec ce troisième tome, on ne peut pas dire que le rythme imposé par les deux ouvrages précédents diminue. Roslund continue seul à nous entrainer dans un dédale de rebondissements ne tournant plus autour de marchandises illicites mais autour d'un trafic d'êtres humains. En prenant comme sujet principal le problème des réfugiés dans le monde et les migrations, Roslund a fait le choix de mettre au cœur de son ouvrage un sujet d'actualité.

C'est donc une très belle trilogie qui se referme avec la lecture de ce dernier tome. Les près de 1500 pages que représentent les trois tomes m'auront permis de découvrir ce duo d'auteur autour d'un personnage central, Piet Hoffmann, super agent infiltré à la double vie. Il nous aura fait traverser du pays et des continents, nous aura fait connaitre les méandres de la nature humaine, entre mensonges et trahisons.

 

 


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=