Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Odyssée
La Scala  (Paris)  mai 2019

Comédie dramatique d'après l'oeuvre éponyme d'Homère, adaptation et mise en scène de Pauline Bayle, avec Charlotte Van Bervesseles, Florent Dorin, Alex Fondja, Viktoria Kozlova et Yan Tassin.

Avec seulement cinq comédiens (Charlotte Van Bervesseles, Florent Dorin, Alex Fondja, Viktoria Kozlova et Yan Tassin), Pauline Baye avait réussi un pari risqué : adapter pour la scène la guerre de Troie telle qu'Homère l'avait imaginée dans "L'Iliade".

Vêtus en jeans et en baskets, ses acteurs interprétaient le récit homérique sans être toujours le même personnage et en reconstituant des scènes emblématiques opposants Troyens et Grecs. La scène était quasi déserte et les acteurs utilisaient seulement quelques accessoires pour frapper l'imagination du public à certains moments.

Pour "Odyssée", qui peut être montré à la suite de "Iliade" ou bien indépendamment, elle reprend ces mêmes principes et les principaux ingrédients qui en ont fait un succès : priorité au texte, clarté de l'adaptation, acteurs jouant "groupés", parfois en choeur, et toujours dans une "chorégraphie" rythmée.

Comme Pauline Baye avait arrêté "L'Iliade" au moment-clé du duel entre Achille et Hector, laissant de côté le personnage du "rusé" Ulysse. Elle revient au tout début de son adaptation de "L'Odyssée" sur le célébrissime épisode du "Cheval" dont la conception est précisément l'oeuvre d'Ulysse.

Peu enclin à la guerre, mais capable de mille ruses, Ulysse permet la victoire des Grecs et se met à dos les Dieux qui soutenaient les Troyens. Dès lors, il mettra des années à retrouver Ithaque où sa femme Pénélope est confrontée aux Prétendants qui veulent l'épouser et prendre possession du royaume d'Ulysse que tout le monde pense mort.

Par rapport à "L'Iliade", une partie de la scène est encadrée par des chaises supposées abritées les dits prétendants. En effet, on va suivre simultanément les aventures d'Ulysse et de compagnons ballotés sur les mers par Poséidon, ennemi juré du roi d'Ithaque, et les démêlés de Pénélope et de son fils Télémaque avec les nobles qui veulent l'épouser.

On aura le droit à presque tous les épisodes connus de tous de l'Odyssée : séjour d'Ulysse chez Calypso et Nausicaa, passage aux enfers, lutte contre le Cyclope et les Sirènes... Seront aussi évoqués Circé et le duo de monstres Charybde et Scylla...

Bien entendu, Pauline Baye a élagué et a plutôt réussi le parcours tumultueux d'Ulysse. Ses acteurs les racontent en "canon", comme des choristes. Mais les scènes finales, celles qui surviennent quand Ulysse a enfin mis le pied sur son île, manquent pour la première fois d'un certain rythme. Sans doute, les acteurs, qui jamais n'ont démérité, commencent à payer les efforts que nécessitent cette mise en scène constamment en mouvement.

On n'est pas convaincu par l'utilisation des chaises pour éviter que la fin soit trop statique. Peut-être aussi que le fait que les acteurs ne soient pas totalement les personnages pèse soudain. Par exemple, les retrouvailles entre Ulysse et Pénélope ne génèrent pas l'émotion escomptée.

Dès lors, la fin attendue s'éternise sans vraies trouvailles et s'avère plus une délivrance qu'une apothéose. C'est sur cette légère déception que s'achève donc cette adaptation pourtant de grande qualité qui permet de suivre avec limpidité l'une des œuvres majeures de l'humanité. Mais on oubliera vite cette petite faiblesse pour garder le souvenir d'une soirée théâtrale comme on aimerait en vivre davantage.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=