Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Maya, une voix
Théâtre Essaion  (Paris)  juin 2019

Biopic musical conçu par Eric Bouvron, Julie Delaurenti, Tiffany Hofstetter, Sharon Mann et Elizabeth Wautlet, mise en scène de Eric Bouvron, avec Ursuline Kairson (ou Sharon Mann ou Elizabeth Wautlet), Julie Delaurenti, Vanessa Dolmen, Tiffany Hofstetter et Audrey Mikondo.

Cinq chaises hautes et au fond, des costumes pendus au mur. Il n'en faudra quasiment pas plus pour évoquer la vie contrastée de Marguerite Annie Johnson, plus connue sous le nom de Maya Angelou, grande figure de la poésie américaine et du militantisme afro-américain.

Celle à qui on a demandé d'écrire et de lire un poème pour l'investiture de Bill Clinton à la présidence des Etats-Unis, raconte son histoire à partir de ses 8 ans en 1936 jusqu'à ce jour de 1993.

Tout d'abord apparaît la petite fille des quartiers pauvres de Chicago, grandissant dans la chaleureuse épicerie de la grand-mère Momma, que le père va envoyer avec son frère à Saint-Louis, chez leur mère chanteuse de cabaret qui vit avec Mr Freeman.

Muette pendant 5 ans à la suite du viol de son beau-père contre qui elle devra témoigner au tribunal, elle traversera des moments de souffrance intense. Grâce à la protection d'une femme qui lui fera connaître et aimer la littérature, elle commencera à écrire des poèmes. Et finira par recouvrer sa voix.

Raconté de façon chorale par plusieurs protagonistes de l'histoire de Marguerite, "Maya, une voix", prenant de bout en bout, réussit la prouesse d'évoquer en à peine plus d'une heure tous les aspects de la vie de cette grande femme, en mettant l'accent sur son enfance.

La distribution, dominée par Ursuline Kairson qui incarne une vibrante Maya à tous les âges, est composée d'un quintet de comédiennes enthousiasmant (en alternance avec deux autres comédiennes-chanteuses, Sharon Mann et Elizabeth Wautlet).

Julie Delaurenti (impériale), Vanessa Dolmen (au jeu fin et poignant), Tiffany Hofstetter (réjouissante) et Audrey Mikondo (émouvante grand-mère) sont au diapason et servent comme Ursuline Kairson, avec conviction l'adaptation réussie de la vie de Maya écrite par Eric Bouvron, Julie Delaurenti, Tiffany Hofstetter, Sharon Mann et Elisabeth Wautlet.

Toutes chantent à merveille des airs de blues et de jazz, ainsi que des compositions originales de Nina Forte et participent à la réussite de cette évocation avec coeur et générosité, passant d'un personnage à un autre, d'une chanson à une chorégraphie avec dynamisme. C'est enlevé et touchant.

La mise en scène vivante, joyeuse et sans cesse mobile d'Eric Bouvron fait de ce spectacle artisanal et rythmé, remarquable de justesse et d'équilibre, un moment magique.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 juin 2019 : Bientôt l'été

On approche de l'été à grands pas, comme toujours pas d'interruption des programmes sur Froggy's Delight. Alors continuez de venir profiter de nos sélections culturelles chaque semaine avec leurs doses de festivals, de spectacles, de livres pour la plage et de musique à écouter partout !

Du côté de la musique :

"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats
et toujours :
"Walter & Lavergne" de Walter & Lavergne
"Solstice EP" de Alma Forrer
"L'hiver des poètes" de Marianne Feder
"Le ventre et l'estomac" de Nicolas Paugam
"Ok Ok !" de Oui Oui Oui
"Chopin : 4 ballades Polonaises, Valses, Nocturnes" de Jean Paul Gasparian
"Omoiyari" de Kishi Bashi
"Moan EP" de Laura Clauzel
"Toutes choses visibles EP" de Malade[s]
"No problem" de Tristan Mélia Trio
Petit tour au festival RUSH de Rouen
Présentation du festival La Magnifique Society de Reims

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Bigre" au Théâtre du Rond-Point
"Retours - Le père de l'enfant de la mère" au Théâtre du Rond-Point
"Le Testament de tante Caroline" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Petit éloge de la nuit" à La Scala
"A ma place, vous Ferrier quoi ?" au Théâtre de l'Atelier
des reprises :
"Folie" au Théâtre Hébertot
"La petite fille de Monsieur Linh" au Théâtre Le Lucernaire
"Speakeasy" au Palais des Glaces
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

"L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour : "Thomas Schütte - Trois Actes" à la Monnaie de Paris

Cinéma :

le film de la semaine :
"Van Gogh et le Japon" de David Bickerstaff
et la chronique des sorties de mai

Lecture avec :

"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin
et toujours :
"La vie dont nous rêvions" de Michelle Sacks
"Le chant de l'assassin" de R.J. Ellory
"Le chef du contre espionnage nazi parle" de Walter Schellenberg
"London nocturne" de Cathi Unsworth
"Par delà nos corps" de Bérengère Cournut

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC
"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=