Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Autre Continent
Romain Cogitore 

Réalisé par Romain Cogitore. France/Taiwa,. Romance/Drame. 1h30 (Sortie le 5 juin 2019). Avec Déborah François, Paul Hamy, Vincent Perez, Déborah François, Paul Hamy, Vincent Perez, Aviis Zhong, Nanou Garcia, Daniel Martin et Christiane Millet.

 

Poète, photographe, musicien, acteur, metteur en scène de théâtre et de cinéma, à 34 ans, Romain Cogitore a tout d'un surdoué.

On l'avait clamé lors de la sortie, il y a déjà huit ans, de "Nos Résistances", son premier long-métrage, merveille d'intelligence et d'émotion qui traçait un portrait bien singulier d'un groupe de Résistants, parmi lesquels son héros, un Lacombe Lucien à l'envers, était une espèce de pièce rapportée romantique, un homme de trop découvrant la vie là où les autres récoltaient la mort.

Dans "L'Autre Continent", son deuxième long-métrage qui s'est fait attendre comme il se doit d'un touche-à-tout occupé à mille choses, on retrouve tout ce qu'on avait aimé dans "Nos Résistances", de l'originalité du scénario à l'impressionnante direction d'acteurs.

Maria (Déborah Françoi) et Olivier (Paul Hamy) sont évidemment des personnages forts et peu communs. Deux grosses têtes bien faites et bien pleines, qu'on pourrait appeler aussi des surdoués, mais qui n'en ont pas les "stigmates", c'est-à-dire une prétention ou plutôt un complexe de supériorité involontaire.

Parlant chacun plusieurs langues (Olivier avoue en pratiqué 14), avides de connaître le monde et d'explorer ses richesses, ils ont la chance inouïe de se trouver à Taïwan où ils servent de guide à des... néerlandophones !

Comme dans les contes de fées, ou les bons films, le hasard fait bien les choses et ne perd pas son temps. Car Romain Cogitore pose l'échafaudage de son scénario tout de suite, sans attendre, et sans que l'on comprenne aussitôt où il va emmener ses spectateurs.

La pénible tâche du critique, à laquelle on tente souvent de résister, étant d'en dire souvent trop, il faudra donc révéler que le frère de Clément Cogitore, lui aussi cinéaste et auteur des magnifiques "Ni le ciel ni la terre" et "Braguiro", a choisi de rénover le mélodrame et d'en changer l'adjectif qualificatif.

Il s'attache aux amours naissants d'Olivier et Maria, qui auraient pu se suffire en soi, pour créer une nouvelle strate dans le mélo : "L'Autre Continent" n'est pas un mélo flamboyant mais incandescent.

Respectant les lois du genre, il introduit dans le beau bonheur naïf des deux jeunes gens à l'esprit pur un aléa cruel... conduisant Paul Hamy dans un coma profond et transformant Déborah François en une femme au courage et à la volonté absolues pour l'en faire sortir.

Pendant toute une partie du film, on pense aux premiers si beaux films de Denis Dercourt, comme "Lise et André", et l'on n'est ainsi pas très étonné de retrouver Tom Dercourt, lui aussi frère de réalisateur, en coproducteur de cette œuvre poignante.

Car, "L'Autre Continent" de Romain Cogitore emporte loin dans les sentiments essentiels. Grâce à la prestation incroyable de Déborah François (passée par les Dardenne et aussi par Denis Dercourt), on est ici dans un grand film d'amour.

Si l'on osait, on pourrait presque dire "un grand film d'amour chrétien", même si l'hypothèse est auto-contestée par l'héroïne en personne.

Pourtant, tout ce qu'il adviendra dès lors dans ce film que l'on remerciera d'être un tire-larmes à la McCarey, ne sera plus que de la beauté, de l'incandescente beauté, comme on se plaira à le répéter.

D'un ailleurs sans limite à une chambre étriquée, c'est à un très grand voyage initiatique que "L'Autre Continent" de Romain Cogitore convie.

Il faut s'y plonger sans réticence car ce film est de ceux qui offre généreusement une expérience humaine, qui se refuse à la médiocrité du divertissement léché et qui croit tout simplement que le cinéma a encore de belles choses à dire et à montrer.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 juin 2019 : Bientôt l'été

On approche de l'été à grands pas, comme toujours pas d'interruption des programmes sur Froggy's Delight. Alors continuez de venir profiter de nos sélections culturelles chaque semaine avec leurs doses de festivals, de spectacles, de livres pour la plage et de musique à écouter partout !

Du côté de la musique :

"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats
et toujours :
"Walter & Lavergne" de Walter & Lavergne
"Solstice EP" de Alma Forrer
"L'hiver des poètes" de Marianne Feder
"Le ventre et l'estomac" de Nicolas Paugam
"Ok Ok !" de Oui Oui Oui
"Chopin : 4 ballades Polonaises, Valses, Nocturnes" de Jean Paul Gasparian
"Omoiyari" de Kishi Bashi
"Moan EP" de Laura Clauzel
"Toutes choses visibles EP" de Malade[s]
"No problem" de Tristan Mélia Trio
Petit tour au festival RUSH de Rouen
Présentation du festival La Magnifique Society de Reims

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Bigre" au Théâtre du Rond-Point
"Retours - Le père de l'enfant de la mère" au Théâtre du Rond-Point
"Le Testament de tante Caroline" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Petit éloge de la nuit" à La Scala
"A ma place, vous Ferrier quoi ?" au Théâtre de l'Atelier
des reprises :
"Folie" au Théâtre Hébertot
"La petite fille de Monsieur Linh" au Théâtre Le Lucernaire
"Speakeasy" au Palais des Glaces
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

"L'Allemagne romantique - Dessins des musées de Weimar" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour : "Thomas Schütte - Trois Actes" à la Monnaie de Paris

Cinéma :

le film de la semaine :
"Van Gogh et le Japon" de David Bickerstaff
et la chronique des sorties de mai

Lecture avec :

"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin
et toujours :
"La vie dont nous rêvions" de Michelle Sacks
"Le chant de l'assassin" de R.J. Ellory
"Le chef du contre espionnage nazi parle" de Walter Schellenberg
"London nocturne" de Cathi Unsworth
"Par delà nos corps" de Bérengère Cournut

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC
"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=