Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Chant de l'assassin
R.J. Ellory  (Editions Sonatine)  mai 2019

Il ne se passe plus une année sans que l’on ait le droit à un nouvel ouvrage du talentueux R.J. Ellory. C’est donc sans surprise, mais toujours avec un immense plaisir que l’on retrouve l’auteur du génial Seul le silence avec son nouvel ouvrage, Le Chant des assassins, toujours publié aux éditions Sonatine.

L’histoire se déroule en 1972. Condamné pour meurtre, derrière les barreaux depuis plus de vingt ans, Evan Riggs, une ex-star de country music n’a jamais connu sa fille, Sarah, confiée dès sa naissance à une famille adoptive. Le jour où son compagnon de cellule, Henry Quinn, sort de prison, il lui demande de la retrouver pour lui donner une lettre. Henry Quinn accepte sa demande et décide de la mener à bien dès son retour dans le monde de la liberté.

Il prend alors la destination de la ville indiquée par son ancien compagnon de cellule et arrive à Calvary, au Texas pour rencontrer le frère de Riggs, un certain Carson qui est le shérif de la ville. Carson lui affirme que la jeune femme a quitté la région depuis bien longtemps et que personne ne sait ce qu’elle est devenue. Il ne trouve aucun signe de présence de la fille et son oncle prétend ne pas savoir où elle se trouve.

Henry a fait une promesse à Riggs, il ne peut pas abandonner sa recherche et veut absolument retrouver cette jeune femme. Très rapidement, le comportement de Carson à son égard devient de plus en plus menaçant. Henry se rend vite compte qu’il existe de nombreux sombres secrets enfouis au cœur de cette ville paisible que sa présence risque de faire ressortir. Quelque chose de terrible semble avoir séparé les deux frères. Mais quoi ? Et qu’est devenue la jeune femme disparue ?

L'ouvrage est construit autour d'un double récit, celui qui nous dévoile les investigations menées par Henry Quinn pour retrouver la fille de Riggs et celui qui nous transporte bien des années avant pour nous raconter la jeunesse des deux frères et l’évolution de leur relation. Au milieu de ces deux frères se dresse une femme, un des personnages importants de l'ouvrage, une certaine Rebecca, qu'ils convoiteront tous les deux et qui modifiera leur fraternité. Une famille compliquée se dévoile, autour de parents qui faisaient des différences entre leurs enfants et autour de jalousie entre les enfants. Elle nous montre l'importance de l'enfance dans la construction d'un adulte.

Au fil de la lecture de l'histoire des deux frères, des mystères se dévoilent et le lecteur commence à comprendre une bonne partie de l'intrigue de l'ouvrage. Pourquoi Riggs s'est-il retrouvé en prison  alors que tout prédisposait pour que ce soit plutôt son frère qui s'égare de la bonne conduite ?

C'est donc de nouveau un roman assis sur des personnages profonds que nous propose R.J. Ellory. L'écriture superbe de l'auteur, on la connaît depuis bien longtemps, est parfaite pour nous décrire les sentiments entre ces personnages qui sert de résolution à l'intrigue de départ.

Ce qui est fascinant avec R.J. Ellory et ses livres, c'est qu'il arrive à chaque fois à nous faire succomber aux charmes de ses écrits. Une fois encore, il nous surprend du début à la fin, nous embarque dès les premiers mots pour nous mener vers un fin que l'on n'imaginait pas. Mais le plus grandiose dans tout ce qu'il fait, c'est qu'il nous propose à chaque fois un parcours incroyable pour arriver à cette fin. Son imagination semble inépuisable, sa faculté de décrire les relations humaines est exceptionnelle et fait toujours preuve d'un très grand réalisme. Émotions, noirceur et profondeur, tout se dégage de la palette littéraire de l'écrivain. Les sentiments sont sa spécialité, quelles que soient leurs intentions.

Le Chant de l'assassin s'avère être un chant tout simplement sublime, dans la lignée des meilleurs ouvrages de l'auteur, qui n'est pas sans nous rappeler son meilleur livre pour moi, Seul le silence.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Au nord de la frontière" du même auteur
La chronique de "Une saison pour les ombres" du même auteur
La chronique de "Omerta" du même auteur
La chronique de "Le Carnaval des ombres" du même auteur
La chronique de "Le jour où Kennedy n'est pas mort" du même auteur
La chronique de "Les fantômes de Manhattan" du même auteur
La chronique de "Un coeur sombre" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de R.J. Ellory
Le Facebook de R.J. Ellory


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 12 mai 2024 : Après les ponts vient la pluie

Un printemps décidément capricieux mais quelques jours de beau temps avant un nouveau déluge. Ici c'est un déluge de musique, spectacles ou livres qui nous attend.
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

"Following the sun" de Alexis Valet
"Batist & the 73'" de Batist & The 73'
"El magnifico" de Ed Harcourt
"Big anonymous" de El Perro Del Mar
Petit coup d'oeil sur le Festival Paysage Pop #2
"Until now" de Gabriel Pierre
"A kingdom in a cul-de-sac" de Ha The Unclear
"Dysphorie" de Intrusive Thoughts
"Family affair" de Kokopeli
"La balade sauvage" de Nicolas Paugam
"Korzéam" de Thibaut Wolf
"Folk tales of today" de Two Magnets
et toujours :
nouvel épisode du Morceau Caché intitulé "Session de rattrapage 6"
"Le souffle de l'Hybris" de AA & Les Oneiroi
"Murmuration" de Darius
"Creatures lies" de Isolation
"On ne sait jamais" de Jéhan
"Newcastle" de Prudence Hgl
"Colliding spaces" de The Everminds
quelques clips : Comédie Noire, Hermetic Delight, Gogojuice, Cosmopaark, l'Ambulancier, No Money Kids

Au théâtre :

les nouveautés :

"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
et toujours :
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
"Tout l'or du monde" au Théâtre Clavel
"Dans ton coeur" au Théâtre du Rond Point
"Du pain et des jeux" au Théâtre 13 Bibliothèque
"Vernon Subutex" au Théâtre des 2 Rives
"37 heures" au Théâtre la Flèche
"Fantasmes" au Théâtre La Croisée des Chemins
des reprises :
"Rembrant sous l'escalier" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Une exposition à la Halle Saint Pierre : "L'esprit Singulier"

Du cinéma avec :

"Roqya" de Saïd Belktibia

"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

"C'était mon chef" de Christa Schroeder
"L'embrasement" de Michel Goya
"Nouvelle histoire d'Athènes" de Nicolas Simon

"Hervé le Corre, mélancolie révolutionnaire" de Yvan Robin
"Dans le battant des lames"' de Vincent Constantin
"L'heure du retour" de Christopher M. Wood
"Prendre son souffle" de Geneviève Jannelle
et toujours :
"L'origine des larmes" de Jean-Paul Dubois
"Mort d'un libraire" de Alice Slater
"Mykonos" de Olga Duhamel-Noyer
"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca
"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez
"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=