Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La vie dont nous rêvions
Michelle Sacks  (Editions Belfond)  mai 2019

Michelle Sacks est une jeune auteure qui a grandi en Afrique du Sud. Après avoir écrit un recueil de nouvelles, elle publie aux éditions Belfond son premier roman, La vie dont nous rêvions, un ouvrage envoûtant et ensorcelant, effrayant aussi par certains points qui explore avec virtuosité la complexité de la maternité, de l’infidélité et des mauvaises conduites.

L’ouvrage nous raconte l’histoire de Sam et Merry, un couple de jeunes mariés parents d’un bébé qui ont quitté New-York pour commencer une nouvelle vie dans un cottage en Suède, au cœur de la nature. Tandis que Sam tente de lancer sa carrière de réalisateur, Merry se consacre à ses nouveaux devoirs de mère au foyer.

Derrière ce tableau idyllique, le couple cache de très lourds secrets. Isolée et en proie à la dépression, Merry se sent prisonnière. Elle n’éprouve aucun amour pour son bébé et le néglige dès que Sam a le dos tourné. Ce dernier, lui, se révèle être un personnage tyrannique et menteur.

L’équilibre très relatif de cette famille se retrouve mis à mal par l’arrivée de Francesca, la meilleure amie de Merry. Dans un huis clos étouffant et toxique, l’intrigue se resserre jusqu’à l’horreur suprême.

C’est un roman psychologique terriblement addictif que nous propose Michelle Sacks. On ressort complètement bouleversé de la lecture de cet ouvrage qui, dès les premières pages, nous laisse imaginer un drame en devenir. Le tableau brossé de la famille parfaite au début de l’ouvrage nous laisse deviner que derrière ce vernis de façade se cache d’autres choses. Et c’est l’arrivée de Francesca qui va briser ce vernis de façade.

Toujours se méfier des apparences ! Telle pourrait être la morale de cette histoire proposée par Michelle Sacks.

Avec cet ouvrage particulièrement asphyxiant, Michelle Sacks a construit un triangle amoureux toxique mis en valeur par une construction machiavélique. Les trois personnages sont tour à tour narrateurs et le lecteur ne sait plus qui croire et oscille en permanence entre empathie et aversion. On se prend à détester les personnages décrits par Michelle Sacks, de par leur faços d'être et leurs actions. On a néanmoins une envie terrible de voir jusqu'où ils peuvent aller et c'est bien là la grande force du roman que de réussir à convaincre le lecteur de suivre des êtres détestables.

A l’aide d’une écriture incisive, l’auteur crée au fil des pages un malaise en alourdissant petit à petit la menace qui plane autour de ce trio. Un trio qui s'avère entretenir des relations malsaines et toxiques avec chacun des personnages qui exercent une influence néfaste sur les autres.

La vie dont nous rêvions est donc un ouvrage dérangeant sur la maternité, la violence sourde, la culpabilité, la folie insidieuse et l'amour. Il est un roman parfaitement maîtrisé qui ne vous laissera pas indemne à la fin de la lecture.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Michelle Sacks


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=