Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Crépuscule
Présence Pasteur  (Avignon)  juillet 2019

Comédie dramatique d’après un récit d’André Malraux, adaptation et mise en scène de Lionel Courtot, avec John Arnold et Philippe Girard.

Dans son adaptation théâtrale des "Chênes qu'on abat" d'André Malraux, "Le Crépuscule", Lionel Courtot a pris le parti-pris d'aller jusqu'à la grandiloquence, en ajoutant encore de la grandiloquence à la grandiloquence du texte.

D'emblée, on sait qu'on est entre "Grands Hommes" et qu'on va le rester. De Gaulle, le général-président qui vient de démissionner avec fracas six mois plus tôt, est de dos au fond de la scène, dans une lumière "bleu France".

Au premier plan, deux fenêtre coulissantes qui ne ne cesseront d'être ouvertes ou fermées pour laisser plus ou moins d'espace à l'homme du 18 juin 1940 et à l'auteur de "L'Espoir" pour converser. Tour à tour debout devant le bureau occupé

Il faut savoir tout de suite que l'intégralité de ce qui est dit n'est pas la retranscription du dernier entretien que les deux hommes ont eu en décembre 1969, et qui aurait pu être saisie au magnétophone. Non, c'est un texte totalement malrucien, d'autant plus sujet à caution qu'il est paru après la mort en 1970 du général et que nul n'ignore la liberté et la fantaisie qu'a toujours prises Malraux avec le réel.

Il faut féliciter John Arnold en Malraux et encore plus Philippe Girard en De Gaulle désabusé qui rendent parfaitement claire l'écoute d'un texte roboratif et faussement facile à restituer en dialogue.

Pris par ses personnages - de vraies statues du commandeur - , Lionel Courtot a conçu un spectacle limpide mais sans doute un peu trop rigide. Il n'a pas osé de pointes d'humour alors qu'il est bien connu que le Général était un pince-sans-rire redoutable, un lanceur de saillies irrésistibles. Dommage car le spectateur n'a pas beaucoup de répit dans ce dialogue qui enchaîne les formules paradoxales à haute visée intellectuelle.

Peut-être faudrait-il, dès le début de "Crépuscule" expliquer qu'on est devant un texte de Malraux et que le général n'est que sa créature à la Frankenstein et que tout ce qu'il dit procède de son ministre de la culture. Dès lors, Malraux ne jouerait pas le rôle de faux comparse qu'il s'est attribué mais celui d' un manipulateur de marionnettes.

Mais Lionel Courtot a préféré l'ambiguïté du premier degré. Il ne s'en tire d'ailleurs pas mal du tout. Il faut cependant craindre que "Le Crépuscule" soit une pièce clivante selon les opinions politiques, irritant ou laissant indifférents les adversaires du général, confirmant la stature de visionnaire de celui-ci pour ses supporters.

En tout cas, cinquante après, la haute figure de Colombey questionne encore, cette adaptation des "Chênes qu'on abat" a le mérite de le prouver.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=