Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Seul avec la nuit
Christian Blanchard  (Editions Belfond)  mai 2019

En ces temps caniculaires, quoi de mieux que de faire le choix d’aller se rafraîchir dans les contrées bretonnes le temps d’un thriller. Et oui, il existe bien des thrillers bretons, et de bonne facture pour ne rien gâcher. Seul avec la nuit, de Christian Blanchard, publié aux éditions Belfond en est le parfait exemple.

Christian Blanchard vit en Bretagne. Il a travaillé durant vingt-cinq ans au sein d’une institution publique avant de se consacrer à l’écriture. Il s’est fait remarquer l’an dernier avec la parution de deux ouvrages, Iboga et La mer qui prend l’homme.

Pour tout vous avouer, l’histoire de son nouveau roman ne se situe pas seulement en Bretagne. Elle nous mène aussi vers la capitale et dans le sud de la France. Trois histoires donc, sur trois lieu différents qui vont se croiser et se confronter.

Brest. Une ancienne gare de triage. Némo vit dans un wagon abandonné. Un matin, il recueille une jeune fille d’à peine quatorze ans, qui s’apprêtait à sauter dans le vide au passage du prochain train. Muette, elle a une grande cicatrice dans le dos.

Paris. Le chirurgien Gilles Patrick ne dort plus. Un groupe d’hommes le persécute, ainsi que sa famille, l’obligeant à opérer de jeunes patients pourtant parfaitement sains.

Nice. Atteinte d’une grave maladie, la jeune Elodie doit subir une dialyse tous les jours, sans espoir d’obtenir un nouveau rein. Ses parents ont pourtant l’intention de tout tenter pour sauver leur fille unique. Son père a entendu parler de réseaux parallèles de donneurs volontaires.

C’est de nouveau un livre qui nous remue les tripes que nous propose Christian Blanchard, un livre très noir qui explore le trafic d’organes et la mendicité organisée des enfants. Cette exploration est particulièrement violente, l’auteur n’hésitant pas à nous décrire les horreurs qui existent autour des migrants (la jeune fille à Brest est une migrante) et du trafic d’organes.

Seul avec la nuit est donc un roman sans concession qui montre comment les sociétés occidentales profitent de la misère existante sur d’autres continents pour organiser des trafics d’organes immondes pour s’enrichir. Il est en même temps un roman plutôt émouvant de par la présence de personnages attachants comme Némo qui prouve que le bonheur existe encore malgré les difficultés.

C’est enfin un livre qui fait beaucoup réfléchir, notamment autour du choix de payer pour obtenir un organe qui pourrait sauver la vie de son enfant. Serions-nous prêts à outrepasser les lois en achetant de façon illégale un organe pour sauver sa fille ? J’ai trouvé que l’auteur traitait de ce sujet de façon pertinente en nous décrivant toute la psychologie existante autour du receveur qui a parfois du mal à accepter un nouvel organe (en dehors des formes de rejets médicaux).

Bref, ce livre de Christian Blanchard s’avère donc être une très bonne lecture qui ne vous décevra pas. Un livre qui sonne vrai et juste sur la triste réalité de notre monde dans ce qu’elle a de plus terrible.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Christian Blanchard
Le Facebook de Christian Blanchard


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=