Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Néron
Catherine Salles  (Editions Perrin)  juin 2019

Qui de mieux que Catherine Salles pour nous proposer une biographie de l’un des empereurs romains les controversés de l’Histoire ? Catherine Salles est agrégée et docteur d’Etat, elle enseigne la langue et la civilisation latines à l’université de ParisX-Nanterre. Sa biographie de Néron vient compléter les excellentes biographies de Trajan et Commode sorties il y a quelques mois.

Né sous le nom de Lucius Domitius Ahénobarbus le 15 décembre 37 à Antium et mort le 9 juin 68 à Rome, Néron est le cinquième et dernier empereur romain de la dynastie Julio-Claudienne. Doté d’un grand sens esthétique, il est connu pour être un prince poète, chanteur et musicien, organisateur de célébrations sportives et artistiques. Cette sensibilité n’efface en rien son autre facette, celle d’un despote cruel, assassin et de sa mère Agrippine et de son demi-frère. Considéré comme l’antéchrist par les chrétiens, Néron a été durant des siècles l’emblème du crime et de la perversité. Utilisés, interprétés, les actes de cet empereur nourrissent aujourd’hui encore les débats historiques.

Avec cet ouvrage, Catherine Salles démêle enfin le vrai du faux et dresse dans cette biographie sans complaisance le portrait d’un empereur resté largement méconnu. Elle va nous montrer que tout n’était pas que folie dans le comportement de Néron. Le but n’est néanmoins pas de réhabiliter Néron. Il a bien tout subordonné à ses fantasmes utopiques de fondation d’un Etat reposant sur l’esthétisme. Il a aussi été un assassin, sacrifiant son frère Britannicus, sa mère Agrippine et son épouse Octavie. Il a aussi procédé aux premières persécutions des chrétiens.

Catherine Salles va aussi nous montrer que tout n’a pas été négatif dans la vie de Néron, qu’il n’est pas le responsable de l’incendie de Rome et qu’il existe de nombreux aspects positifs durant son règne.

Catherine Salles nous raconte son enfance, son arrivée insolite au pouvoir fortement aidé par les complots menés par sa mère Agrippine. Elle nous raconte sa formation auprès de Sénèque qui va façonner sa pensée politique. Elle évoque ensuite ses débuts comme empereur, plutôt prometteurs, montrant qu’il n’avait pas de volontés impérialistes mais des centres d’intérêt dans le domaine artistique.

On apprend de nombreuses choses le concernant comme sa passion pour les virées nocturnes avec ses amis dans les quartiers chauds de Rome mais aussi l’intérêt qu’il portait pour les sciences. Catherine Salles nous montre aussi parfaitement l’évolution des relations qu’il entretient avec sa mère Agrippine. Très rapidement, il en vient à envisager que la seule solution pour lui est de supprimer cette mère castratrice. Les passages consacrés à l’élimination d’Agrippine sont particulièrement savoureux, menée autour de trois actes : une fausse réconciliation, un naufrage raté et son assassinat.

L’auteur nous montre ensuite comment Néron tombe dans la démesure à travers ses errements et revient longuement sur le grand incendie de Rome en 64. Aujourd’hui, la plupart des historiens refusent cette image simpliste d’un empereur pyromane. L’ouvrage se termine par un ultime chapitre consacré à la fin du règne de Néron.

Avec cet ouvrage, les éditions Perrin continue d’alimenter leur collection consacrée aux grandes biographies avec celle d’un empereur romain à la vie passionnante, formidablement bien racontée par l’excellente Catherine Salles.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=