Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Et tout sera silence
Michel Moatti  (Editions Hervé Chopin)  juin 2019

"Enlèvements, trafic d’êtres humains, séquestrations, abus sexuels, meurtres… Il y a un monde à côté du nôtre, invisible, effrayant, silencieux et pourtant terriblement réel. Ça se passe aujourd’hui, en Europe, et tout le monde ferme les yeux. Alors il faut bien que quelqu’un en parle."

Alors pour nous en parler, c’est Michel Moatti qui s’y colle. Michel Moatti est un ancien journaliste, professeur à l’université et romancier. Il est l’auteur de Retour à Whitechapel, unanimement salué par la critique et de Tu n’auras pas peur, prix Polar de Cognac 2017. Avec son nouveau roman, publié aux éditions Hervé Chopin, Michel Moatti plonge à nouveau le lecteur dans les profondeurs glaçantes de notre époque.

L’histoire se passe au cours de l’hiver 2019 dans le grand Londres. Anna Kaczor est retrouvée assassinée à coups de tournevis et tout le monde s’en fout… jusqu’à ce qu’on découvre que la jeune femme a été impliquée dans un scandale politico-sexuel retentissant. Dès lors, la police et la presse se jettent sur l’affaire dans une grande confusion.

Lynn Dunsday, web-reporter aux méthodes expéditives et à la plume aiguisée, décide de remonter la piste. Débute alors un terrifiant voyage entre Londres, l’Italie et le Nord de la Pologne, où des femmes sont recrutées par des organisations criminelles dont la violence est sans limites. Convoyées comme des marchandises vers l’Europe de l’Ouest, elles y nourrissent de vastes réseaux de prostitution.

C’est donc un triller gonflé sur une bien triste réalité que nous propose l’auteur français. Et force est de constater que la lecture de ce livre n’épargne pas notre présent et nos sociétés. Et il faut bien avouer que cette réalité est aussi agréable à lire qu’elle est épouvantable à accepter. Comme nous l’avions constaté chez Frédéric Mars et son superbe thriller La lame, on sent que l’auteur a construit son ouvrage sur la base de recherche sociologique et de prospectives.

Au-delà de cette triste réalité sur le trafic d’êtres humains et sur la prostitution, l’intrigue du livre, bien maîtrisée, permet aussi de porter un regard intelligent sur les métiers de la presse et du journalisme. Leur rôle, leur responsabilité et toutes les interférences qu’ils peuvent commettre sans le vouloir ou de façon plus délibérée sont assez finement analysés dans l’ouvrage, ouvrant une réflexion sur le phénomène chez le lecteur.

Tout est soigné dans cet ouvrage, de la couverture superbe à la citation de Yann Tiersen (que j’adore) en ouverture du livre jusqu’à la Playlist finale de qualité qui clôture l’ouvrage. Les chapitres sont courts au début de l’ouvrage, donnant du rythme à la lecture puis s’épaississent au fil des pages lorsque l’histoire et l’intrigue prennent du corps. L’écriture de l’auteur est fluide et agréable, en adéquation parfaite avec l’histoire et les thèmes abordés. L’auteur ne tourne jamais autour du pot, ses propos sont directs, glaçants et bouleversants sur de nombreux passages pour mieux nous empreindre de cette terrible réalité que vivent ces filles de l’est enrôlées pour venir à l’ouest.

Je n’avais encore jamais lu de livres de cet auteur (il n’est jamais trop tard), je suis donc ravi de le ranger maintenant parmi ceux que j’apprécie et je n’hésiterai pas prochainement à aller me lire l’un de ses précédents ouvrages.

Et tout sera silence s’avère donc être un excellent thriller, qui ne saurait laisser le lecteur indifférent (ou alors il y a un vrai problème chez ce lecteur) tant il nous prend aux tripes de par ce qu’il nous raconte sur notre présent et sur nos sociétés.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Michel Moatti


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=