Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le fossé
Herman Koch  (Editions Belfond)  mai 2019

C’est avec un immense plaisir que j’ai retrouvé la lecture d’Herman Koch en ce chaud mois de juin. Herman Koch est un auteur néerlandais que j’ai découvert il y a quelques années déjà avec son ouvrage Le dîner qui m’avait beaucoup fait rire à l’époque.

Herman Koch est très connu aux Pays-Bas pour ses émissions de télévision satiriques et ses chroniques dans la presse écrite. Il est aussi l’auteur de plusieurs romans, tous marqués par une ironie grinçante qui est un peu la marque de fabrique de cet auteur célébré par la critique. Le fossé qui vient d’être publié chez Belfond est son quatrième roman traduit en français. Et une fois de plus, on ne boude pas son plaisir à la lecture de cet ouvrage, toujours aussi grinçant.

Herman Koch va nous faire suivre un certain Robert, le personnage principal de son roman. Robert n’est autre que le maire d’Amsterdam, un homme aimé du petit personnel communal et respecté par les puissants de ce monde. Il est aussi un époux comblé, aux côtés de Sylvia, son épouse d’origine étrangère. Ils forment avec Diana, leur fille, une famille heureuse. Robert se surprend à savourer pleinement le sentiment d’une vie accomplie.

Evidemment, un grain de sable va remettre en cause cette belle symphonie familiale. Lors d’une soirée officielle, Robert aperçoit sa femme rire à gorge déployée avec son adjoint à la mairie, le pourtant très insignifiant Maarten Van Hoogstraten. Robert n’avait jamais réalisé qu’ils étaient si proches et même complices. Son imagination en vient à lui jouer des tours, lui laissant penser qu’il pourrait y avoir quelque chose entre sa femme et cet adjoint. Sylvia, elle, se comporte de façon on ne peut plus normale, ce qui n’est pas sans augmenter l’inquiétude de Robert à son égard.

Très vite, le doute s’installe, le fossé se creuse. Et tandis que ses parents, un couple de nonagénaires énergiques, lui annoncent leur décision de mettre fin à leurs jours, c’est tout l’équilibre de Robert et sa belle assurance qui menacent de voler en éclats.

Soupçons et paranoïa vis-à-vis de sa femme vont entraîner Robert dans une multitude de soucis et d’imagination qu’il va se faire. On le suit nous détaillant sa vie avec Sylvia (avant ses doutes) et analysant son comportement pour mieux se convaincre des agissements qu’il imagine de sa femme avec son conseiller municipal.

L’ouvrage est alors l’occasion pour l’auteur satirique de nous parler des affres de la vie conjugale tout en nous proposant une critique acerbe de notre société, comme il l’avait déjà fait dans le dîner. Herman Koch n’a toujours pas sa langue dans la poche, il nous offre même un passage croustillant sur note ancien président socialiste.

Sans réellement nous surprendre avec ce nouvel ouvrage plein de second degré, d’ironie et de satire, Herman Koch parvient à prolonger le plaisir de lecture pris par son ouvrage précédent Le dîner. On aime l’auteur pour son cynisme et sa capacité aussi à nous faire réfléchir sur des sujets de société comme la vieillesse, le racisme et évidemment l’adultère, au centre du roman.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Herman Koch
Le Facebook de Herman Koch


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=