Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Dimanche 7 juillet
Embrasse-Moi - Rendez-Vous - Bror Gunnar Jansson - Jeanne Added - PLK - Chan Marshall - Tears for Fears - Interpol - Catpower - Disclosure  (Hérouville-Saint-Clair, Normandie)  4 au 7 juillet 2019

David : J’apprécie particulièrement les débuts de journée en festival. Lorsque tout le public n'est pas encore arrivé mais que ceux qui sont là sont des curieux. Les plus belles découvertes musicales se font à ce moment-là. D'ailleurs, c'’est devant un public très clairsemé que le groupe caennais, Embrasse-Moi, a joué son indie pop. Parfait pour commencer cette quatrième journée avec un set finissant même sur une note disco ("club").

Ensuite, ce sont les parisiens de Rendez-Vous qui n'hésitent pas à puiser leurs influences dans la cold wave et la musique électronique pour faire valoir leur son très eighties. C’était une réussite sur disque et ça l’est encore plus scène. Pour moi, c'est une des meilleures prestations de ce quatrième jour. Le groupe a une vraie présence scénique avec un son qui tabasse.

Laurent : En milieu d'après-midi, sous le soleil et dans la chaleur, moi, je découvre le post punk de Rendez-Vous. Hargneux, énervé, sombre, le combo parisien ne s'en laisse pas conter et à aucun moment ne relâche la pression. Bonne façon de débuter cette dernière journée sur les chapeaux de roue.

J'attendais beaucoup du Suédois Bror Gunnar Jansson qui avait été coup de cœur blues de l'Académie Charles-Cros en 2014. Grande fut ma déception devant l'attitude renfermée et boudeuse du bluesman venu du froid. Pento sur les cheveux, tout de blanc vêtu, il n'interprète aucune chanson qui accroche véritablement plus que la précédente. Un concert que je qualifierais de linéaire.

David : Il multiplie les dates en France notamment grâce à une collaboration avec le producteur de spectacles Radical Production. Ma curiosité s’est vite éteinte car au bout d’un moment, le set était vraiment barbant avec de longs moments de réglages entre les morceaux. À retenter éventuellement en petite salle.

J'avais découvert Jeanne Added à Beauregard en 2016. C’est en artiste confirmée qu’elle revenait cette année avec une orientation musicale nouvelle tournée vers une l’électro pop / rock. Sur scène, cette nouvelle orientation musicale électro est parfaitement maîtrisée. Radieuse et énergique, Jeanne Added a confirmé tout le bien qu’on pensait d’elle.

Laurent : Arrivée sur le site la veille, elle en a profité pour aller assister à quelques concerts comme elle l'avait expliqué en conférence de presse. Personnellement, je suis surpris de l'engouement populaire autour de son concert. On remarque beaucoup de familles avec les enfants sur les épaules. Je vois beaucoup de qualités à sa musique et sa performance, mais j'avoue rester totalement hermétique à l'esthétique de son projet.

Ensuite, ce fut le grand vide avec PLK.

David : PLK est présenté comme le nouveau prodige du rap français. A Beauregard, il est surtout venu contester à Columbine le statut du plus mauvais concert du festival. Du rap sans intérêt aux productions inexistantes. Il a fait monter plein de collègues sur scène aussi mauvais les uns que les autres. Désastreux !

Chan Marshall est arrivée sur scène, dans une robe de velours noir un mug de thé à la main (et oui !). Entourée notamment de la française Adeline à la guitare et du guitariste-bassiste et pianiste Erik. Elle a immédiatement réussi à nous happer, et pourtant on craignait sa réputation scénique catastrophique. Elle a su délivrer un moment de grâce et d’émotion. Elle glissera même à la fin de légers "je t’aime" au public. La réciproque est vraie.

Laurent : Il y a un peu plus de 20 ans, je la découvrais à la Cité de la musique de la Villette. C'était pour l'album Moon Pix, je suppose. Ce concert avait été une telle purge que je m'étais juré de ne jamais la revoir sur scène. Et Moon Pix est le dernier album que j'ai écouté d'elle. Difficile donc pour moi de parler de ce concert à Beauregard, puisque je ne connaissais aucune chanson de la setlist, si ce n'est le début de "Into My Arms" de Nick Cave repris en cours de set. Le concert ne m'a pas semblé désagréable, il n'a néanmoins pas suffi à me réconcilier avec Chan Marshall.

Ce fut par contre, ensuite, avec grand plaisir que je découvrais Tears for Fears sur scène, ne les ayant jamais vus auparavant. Les tubes s'enchaînent, de "Everybody Wants To Rule The World" à "Shout" en passant par "Seeds Of Love", "The Hurting" ou "Mad World", plus une reprise inattendue, et plutôt réussie, de "Creep" de Radiohead. Roland Orzabal et Curt Smith, qui écument tous les festivals français cet été, semblent véritablement heureux de retrouver la scène. Ça tombe bien, le public l'est tout autant.

Il m'est arrivé avec Interpol la même mésaventure qu'avec Catpower. Vus à la Route du Rock en 2001, j'avais trouvé leur concert horriblement pompier et pataud. Je ne me suis donc jamais intéressé à nouveau à ce groupe jusqu'à cette édition de Beauregard.

Les retrouvailles furent néanmoins plus agréables qu'avec Catpower. Sans être emballé par le son des américains, j'avoue ne pas m'être ennuyé. Paul Banks et son groupe sont allés chercher le public et l'ont fait bouger. Dois-je prendre personnellement ce "If You Really Love Nothing" interprété en début de set ?

En toute fin de festival, Disclosure a assuré un set vigoureux qui clôturait ainsi une édition 2019 très marquée par la variété rap pour ados.

David : Beauregard 2019 est terminé. Cette 11ème édition a été un succès avec 108.000 festivaliers. On a souvent maudit pendant les 4 jours la programmation avec son orientation commerciale et un trop grand rajeunissement du public. Il faut toutefois reconnaître que les organisateurs ont encore réussi à faire un superbe grand écart entre musique populaire et le plus exigeant. C’est cet équilibre dans l’éclectisme musical qui fait le charme de ce festival. Il faut penser à le préserver.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011)
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Vendredi
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Samedi
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Dimanche
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Dimanche
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #5 (édition 2013)
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Vendredi
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Samedi
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Dimanche
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #6 (édition 2014)
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - samedi 2 juillet
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #8 (édition 2016) - dimanche 3 juillet
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017)
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - vendredi 7 juillet
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - samedi 8 juillet
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - Dimanche 9 juillet
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Vendredi 6 juillet
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Samedi 7 juillet
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Dimanche 8 juillet
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Lundi 9 juillet
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019)
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Les Découvertes
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Jeudi 4 juillet
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Vendredi 5 juillet
Festival Beauregard en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Samedi 6 juillet
La chronique de l'album Rendez-vous de Manu
La chronique de l'album Rendez-Vous à l'Ovyne de Loïs Le Van & The Bravo Big Band
Articles : Festival Le Printemps de Bourges 2005 - Un rendez-vous incontournable
Rendez-Vous en concert aux Rendez-Vous d'Ailleurs (vendredi 17 mai 2019)
Bror Gunnar Jansson en concert au Festival Europavox 2015 - Dimanche 24 mai
Bror Gunnar Jansson en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2017 (samedi 11 février)
La chronique de l'album Be Sensational de Jeanne Added
La chronique de l'album VKNG - Jeanne Added - Miossec de Festival Rock en Seine 2015 - Vendredi 28 août
La chronique de l'album Radiate de Jeanne Added
Jeanne Added en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2015 - mardi 28 avril
Jeanne Added en concert au Centquatre / 104 (jeudi 11 juin 2015 )
Jeanne Added en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Samedi 4
Jeanne Added en concert au Festival Les Francofolies de La Rochelle #31 (édition 2015)
Jeanne Added en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2015 - 14ème édition
Jeanne Added en concert au Festival Chants d'Elles
Jeanne Added en concert au Festival Art Rock 2016 - Dimanche 15 mai
Jeanne Added en concert au Festival Les Francofolies de La Rochelle #32 (édition 2016)
Jeanne Added en concert au Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - jeudi 22 août
La chronique de l'album The Black EP de Interpol
La chronique de l'album Antics de Interpol
La chronique de l'album Our love to admire de Interpol
La chronique de l'album eponyme de Interpol
La chronique de l'album The Maccabees - Cardiknox - Ben Howard - Mini Mansions - Stereophonics - Glass Animal - Inte de Festival Rock en Seine 2015 - Samedi 29 août
La chronique de l'album Marauder de Interpol
Interpol en concert à l'Elysée Montmartre (21 mars 2003)
Interpol en concert à The Electric Factory (7 novembre 2004)
Interpol en concert à l'Elysée Montmartre (19 novembre 2004)
Interpol en concert au Festival Summercase 2008 (vendredi)
Interpol en concert à L'Aéronef (mardi 21 septembre 2010)
Interpol en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du samedi
Interpol en concert au Festival Rock en Seine 2011 (samedi 27 août 2011)
Interpol en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)
Interpol en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #31 (édition 2019) - Vendredi 5 juillet
L'interview de Interpol (septembre 2004)
L'interview de Interpol (mai 2007)
Disclosure en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - samedi 3 novembre
Disclosure en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Dimanche
Disclosure en concert au Festival La Route du Rock #23 (Samedi 17 août 2013)
Disclosure en concert à Pitchfork Music Festival Paris #3 (édition 2013)
Disclosure en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - vendredi

En savoir plus :
Le site officiel de Festival Beauregard
Le Facebook de Festival Beauregard

Crédits photos : Laurent Coudol


David Drx & Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec la captation de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquillité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=