Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Dossier Jouveau
Théâtre des Lucioles  (Avignon)  juillet 2019

Comédie dramatique de Viviane Point, mise en scène de Taïdir Ouazine, avec Eloïse Auria, Catherine Aymerie, Julien Favart, François Macherey et le musicien et Stéphane Scott.

Années  80. En stage aux archives de la Préfecture de Police pour classer les fiches de l'Union générale des Juifs de France (UGIF), Louise, jeune boursière tombe sur des demandes de loyers impayés de juifs déportés.

Ces fiches la renvoient au syndic Jouveau. Elle s'y rend mais quelque chose semble étrange. En enquêtant, la jeune femme va mettre le doigt sur une affaire aussi sordide que complexe.

Viviane Point avec "Le Dossier Jouveau" a écrit une intrigue haletante tirée de faits réels qui captive jusqu'à la dernière réplique. Son écriture fait de plus, dans les premières scènes, entendre les pensées des personnages avec un bel humour. C'est original, vif et finement construit.

Taïdir Ouazine en propose une mise en scène très intéressante (et fluide) où les fantômes semblent environner les personnages au cours de cette enquête qui révèle, au fur et à mesure, de terribles secrets enfouis. "Le Dossier Jouveau" traite avec juste le bon dosage de comédie et de drame d'un sujet grave et poignant. 

Hormis une immense étagère pour symboliser les archives de la préfecture, la scénographie de Sébastien Puech est plutôt simple mais ingénieuse : des lignes blanches au sol qui découpent l'espace en se croisant et délimitent des espaces où les personnages évoluent. Il ne reste plus alors au spectateur qu'à imaginer le décor correspondant. 

Les lignes sont aussi autant de séparation entre les personnages : (Louise et la conservatrice, Louise et Pierre, Pierre et son père...) La présence d'un musicien à l'avant-scène (Stéphane Scott, parfait) qui illustre autant qu'il la bruite l'histoire, créant une mystérieuse atmosphère ajoute beaucoup à la tension de l'ensemble.

Quant aux comédiens, ils sont tous épatants. Eloïse Auria est une Louise idéale qu'on suit avec une réelle empathie. Catherine Aymerie apporte de son côté à ce suspens une touche de cocasserie avec deux personnages hilarants. 

   Quant aux deux comédiens, Julien Favart, solaire, apporte sa fantaisie et son aisance à un personnage touchant, François Macherey s'avère glaçant dans le rôle du père qui semble porter son fardeau avec lui.

Une histoire totalement prenante et une formidable équipe de comédiens pour une superbe réussite.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=