Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Angle Mort & Clignotant
Code Pin  (Atypeek Music)  mai 2019

Je sais ce que tu penses ! Tu te dis que je suis en train de te faire une blague. Moi le fan de metal et de rock, je suis en train de te parler d’Angle Mort & Clignotant. Alors si tu ne connais pas, tu es persuadé, en plus, que je te fais une blague. Pas du tout.

Angle Mort et Clignotant, ce sont deux chauffards qui composent et chantent à quatre mains et deux voix et même deux voies. La voie de l’électro, efficace, joyeuse et décomplexée. Tu as alors des refrains efficaces, faciles à retenir et sans être pour autant creux. La voie du rap, et un rap qui joue avec ses propres codes, en utilisant la rythmique "simple".

Le groupe est né à Orléans en 2014, il a reçu le soutien de l’Astrobale et fait des passages aux Rockmotives, puis dans la sélection hip-hop des Inouïs du Printemps de Bourges en 2018. Sort, un peu à la hâte, leur album A10 (oui, la thématique du groupe est assez axée route, voiture d’ailleurs le titre "Chauffeur" qui clôt l’album est juste démentiel).

Si jamais vous aviez loupé l’A10, pas de panique, il y a une nouvelle voie, celle de Code Pin sorti en mai. Contrairement à ce que laisse penser la pochette, le groupe n’est pas en rade et encore moins dans un tunnel. Non, ils jouent avec habileté sur leur nom.

D’emblée, le titre éponyme qui ouvre l'album est assez dansant, un texte décalé mais pas tant que ça. On peut parler (enfin les connaisseurs, hein) de house rap. En 8 titres, le groupe visite des rythmes tropicaux, pour virer gabber voire rap technoïde.

Bon, je vais être franc, je n’y connais rien en rap, ni même en house et techno. Par contre, quand j’entends de bonnes paroles, de la bonne musique, un disque, un univers, même opposé au mien, qui m’entraîne, alors tout ce que je sais, c’est que c’est réussi et crois-moi, c’est le cas de Code Pin. Et si j’en crois mon fiston qui, lui, est très au fait de cette musique, de cet univers, c’est juste un excellent album.

8 titres qui donnent aussi la parole à d’autres musiciens et c’est certainement ce qui fait la force d’Angle Mort & Clignotant : s’ouvrir aux autres. Il y a Nivek, rappeur tourangeau sur le titre "Chenille", il y a aussi Cadillac (du Crou Stupeflip) qui vient poser sa voix rocailleuse sur "Parfois c’est beau", apparaît aussi Dalla$ (rappeur trap punk de Bordeaux), qui vient poser sa voix sur les titres "Sunny" et "Piscine" (où tu dois imaginer trois types affalés dans une piscine vide un soir étouffant de canicule, ce qui reste assez facile ces derniers temps, tu en conviendras !).

Le groupe revendique un côté jouissif et débile, qui fait sa réputation sur scène. C’est d’ailleurs là que l’on peut saisir leur érudition musicale. Fonce sans te soucier des radars, il n’y en a aucun sur la route d’Angle Mort & Clignotant.

 

En savoir plus :
Le Bandcamp de Angle Mort & Clignotant
Le Soundcloud de Angle Mort & Clignotant
Le Facebook de Angle Mort & Clignotant


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=