Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rue des fantasques
André Blanc  (Editions Jigal)  mai 2019

On continue la tournée des polars d’été en attendant la rentrée littéraire prochaine avec un ouvrage d’André Blanc, Rue des fantasques, édité chez Jigal polar. Cet ouvrage a reçu le Prix Lyon polar 2018.

Par une nuit pluvieuse, le commandant Farel, chef de groupe de la BRB, se penche sur le cadavre d’une femme tuée par balle et qui a apparemment fait le saut de l’ange depuis le 7ème étage d’un immeuble de la rue des Fantasques. En remontant la piste de ce qui semble être un contrat, le commandant Farel va faire sortir du bois quelques personnages sulfureux dont une redoutable femme d’affaires, quelques uns de ses nombreux amants, plusieurs mafieux géorgiens et, entre autres, un ministre en exercice.

Grand banditisme, arnaque à la taxe carbone, banques maltaises et réseaux criminels, qui tire les ficelles de tout ce beau monde ? C’est ce que va devoir démêler le commandant Farel pour arriver à résoudre cette affaire extrêmement complexe. Les rebondissements sont nombreux, à coup de comparses abattus et de serments trahis. Une course poursuite s’engage dans le gigantesque réseau souterrain de la ville, obligeant Farel à révéler au grand jour les dérives de ceux qui nous gouvernent.

Après avoir déambulé dans les ruelles de Perpignan sous la plume de Philippe Goerget, nous voilà arpentant les rues de la capitale des Gaules, Lyon. Et il faut bien dire qu’il s’en passe de belles dans la ville du Rhône avec, à la tête de tout cela, des cols blancs, les plus compliqués à traquer, encore plus lorsqu’ils sont dans les arcanes du pouvoir.

Heureusement, le flic choisi par l’auteur est méticuleux, plutôt têtu et malin. Il n’est pas de ceux qui lâchent l’affaire sans l’avoir résolue. L’intrigue, basée autour d’arnaques multiples est parfaitement construite autour d’éléments parfaitement réalistes et d’actualité. Avec cet ouvrage, on n’est pas prêt de refaire confiance à nos hommes politiques. Ce monde de pouvoir est finement analysé au travers de ses malversations que l’enquêteur (et le lecteur) peine à découvrir à cause des nombreuses fausses pistes qui entravent l’enquête.

Rue des fantasques s’avère donc être un polar de bonne facture qui se lit avec plaisir, un ouvrage où le sang coule à flot autour de personnages qui n’ont peur de rien pour arriver à leur fin. Lyon n’est pas seulement la ville lumière, elle est aussi la ville du crime organisé si l’on en croit cet ouvrage.

 

En savoir plus :
Le Facebook de André Blanc


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=