Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les violents de l'automne
Philippe Georget  (Editions Jigal)  mai 2019

En ces temps caniculaires, rien de mieux que de se prélasser sous un ample parasol avec un bon polar, en format poche de préférence pour avoir moins de poids sur les bras. C’est donc chose faite et c’est Philippe Georget qui s’y colle pour cette semaine avec un polar qui a reçu le Prix de l’Embouchure.

Dans son nouvel ouvrage, Les Violents de l’automne, on retrouve le lieutenant Sebag qui officie à Perpignan. Perpignan, une ville du Roussillon où l’automne est une saison tumultueuse. A cette période de l’année, le vent violent se dispute à la pluie diluvienne. Un temps à ne pas mettre un flic dehors. Et pourtant, Sebag va devoir reprendre du service.

Un retraité pied-noir est retrouvé dans son appartement, assassiné d’une balle dans la tête, le sigle OAS laissé près du cadavre. La destruction quelques jours plus tard d’une stèle controversée et la découverte d’un ancien Français d’Algérie abattu au volant de sa voiture sèment la panique dans la communauté.

Le lieutenant Sebag se retrouve officiellement chargé de l’enquête. Flic réputé et intuitif, il va, en traquant le tueur avec son équipe, faire ressurgir du passé un mystérieux commando ayant sévi, il y a bien longtemps, du côté d’Alger. C’est dans ce contexte que les derniers mois de poudre et de sang de la guerre d’Algérie, ses horreurs, ses espoirs, ses trahisons et ses errances vont remonter à la surface jusqu’à la nausée.

L’auteur s’est donc emparé d’un sujet complexe et encore brûlant, la guerre d’Algérie, pour en faire la trame principale de son polar. A partir de là, il va alors plonger le lecteur dans la période trouble des années 60 au moment de cette guerre, avec ses conséquences sur la société française, encore aujourd’hui.

L’intrigue s’avère être plutôt bien ficelée, autour de personnages bien construits et d’un lieutenant charismatique. Au cœur de l’ouvrage, des tensions, de la rancune et de la vengeance entre l’OAS et le FLN pendant le conflit algérien. On va de Perpignan à Alger pour fouiller la mémoire d’une guerre qui aura marqué le vingtième siècle.

C’est donc un polar historique et social que nous propose l’auteur, un ouvrage haletant qui saura trouver un public en quête d’informations sur la guerre d’Algérie.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Philippe Georget


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=