Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Cowboys Fringants
Attache ta tuque  (Wea / Exclaim)  novembre 2005

Au Québec les hivers sont rigoureux mais la température monte en flèche avec les Cowboys Fringants.

Après quatre albums, les Cowboys nous gratifient d'un live enregistré lors de leurs spectacles au Spectrum et Métropolis de Montréal durant leur tournée "break syndical".

On est bien loin de leur premier album (12 grandes chansons) enregistré sur cassette en deux jours en 1997. Voilà maintenant les Cowboys au sommet de leur gloire et de leur art, véritables stars au Québec avec un double cd et un dvd en prime.

Dès les premières notes, le public est bien présent et réagit au quart de tour. Nous, pauvres et simples auditeurs, sommes emportés dans la déferlante et obligés de suivre le mouvement.

Les paroles sont en québécois, avec accent s'il vous plait. L'auditeur français moyen commencera donc par chantonner les mélodies, tantôt en québécois, tantôt en yaourt mais assimilera rapidement, à force d'écoutes impulsives, les rudiments de la langue. Avec plus de 170 concerts pour cette tournée, le groupe est rodé, mais pas lassé.

C'est avec une envie et un enthousiasme communicatif qu'ils distillent leurs perles folks, country et pop. Les arrangements très mélodiques de Marie-Annick au violon et à l'accordéon embellissent les chansons et les deux cuivres présents (trompette et trombone) apportent une profondeur supplémentaire aux morceaux.

En 30 chansons l'essentiel est là, l'énergie en prime. Le public, qui connaît le répertoire par cœur, donne de la voix sur chaque titre. Le frisson n'est pas loin quand Karl (le chanteur) s'efface pour laisser chanter les spectateurs sur "Toune d'automne" ou que "L'hiver approche" se transforme en duo.

Des chansons personnelles à la première personne ("Banlieue", "Mon chum Rémi") teintée de tendresse et de nostalgie côtoient la franche déconnade ("Le Shack à Hector", "Léopold") ou le revendicatif politique ("En berne") et écolo ("Le gars d'la compagnie").

Mais il serait trop long d'énumérer toutes les chansons, qui racontent chacune une histoire et trouvent facilement une résonance chez l'auditeur heureux.

En bonus, un dvd regroupe un documentaire, des clips et des extraits de leurs concerts au Spectrum. Le documentaire mêle interviews et reconstitutions (plus ou moins véridiques, mais toujours avec humour) et retrace leur parcours. On se prend forcément d'amitié pour eux, tant ils semblent simples et accessibles. Les neuf extraits de concert permettent d'ajouter l'image au son et nous font amèrement regretter de ne pas être dans la salle.

Après l'écoute de ce double cd et la vision du dvd, sûr que vous guetterez frénétiquement leur prochain passage !

Note personnelle : Je dois avouer que cet article est "légèrement" partial, mais c'est par cet album que j'ai découvert les Cowboys Fringants ! (Merci Franky pour ton acharnement !)

*Tuque : n,m bonnet d'hiver

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album La Grand-messe des Cowboys fringants
La chronique de l'album L'Expédition des Cowboys Fringants
La chronique de l'album Que du vent des Cowboys Fringants
Les Cowboys Fringants en concert au Grand Rex (7 novembre 2005)
Les Cowboys Fringants en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (samedi)
Les Cowboys Fringants en concert aux Docks (30 avril 2007)
Les Cowboys Fringants en concert à l'Olympia (3 février 2009)
Les Cowboys Fringants en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (jeudi 15)
Les Cowboys Fringants en concert à L'Olympia (mardi 7 février 2012)
Les Cowboys Fringants en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - jeudi 12 septembre
L'interview des Cowboys Fringants (novembre 2005)
L'interview des Cowboys Fringants (29 janvier 2009)

En savoir plus :

Le site officiel des Cowboys Fringants


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=