Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un peu de nuit en plein jour
Erik L'Homme  (Editions Calman-Lévy)  août 2019

Après avoir rencontré un immense succès en littérature jeunesse, Erik L’Homme se lança dans l’écriture d’un premier roman, Déchirer les ombres, qui fut salué par la critique. Fort de cette reconnaissance, il nous propose un nouvel ouvrage pour cette rentrée littéraire.

Une fois n’est pas coutume, il nous propose avec Un peu de nuit en plein jour, un court roman (environ 170 pages) qui sort des sentiers battus. Avec cet ouvrage, il confirme les qualités d’écriture qu’il possède et sa capacité à nous proposer des histoires marquantes.

Si l’on voulait résumer l’histoire du livre en une seule phrase, il suffirait de dire qu’elle raconte une histoire d’amour passionnée dans un monde fait de grisaille et de noirceur organisé sous forme de clans.

Ce monde crépusculaire est situé à Paris. L’auteur nous précise qu’il pourrait être celui de demain. Une capitale envahie par une obscurité perpétuelle, livrée aux instincts redevenus primaires d’une population organisée en clans. Dans ce monde terriblement violent, Féral est un des derniers à avoir des souvenirs des temps anciens. Il est aussi un as de "la cogne", ces combats à mains nues qui opposent les plus forts des clans dans des sortes de grand-messes expiatoires.

C’est lors d’une de ces cognes qu’il rencontre Livie, qui respire la liberté, l’intelligence, la force. Leur amour est immédiat, charnel, entier. Mais le destin de Féral va se fracasser sur cette jeune femme qui n’est pas libre d’aimer.

Avec cet ouvrage, petit bijou littéraire s'il en est, Erik L’Homme parvient à mêler amour, noirceur et violence avec brio. L'ouvrage nous confirme que l'amour n'est pas simple, l'auteur sait trouver les mots justes pour nous le prouver.

L'histoire que vit Ferral est une histoire forte qui n'a de cesse de combattre de ses poings et avec son cœur pour obtenir une femme qui n'est pas libre d'aimer. L'histoire sonne juste, elle nous transporte, ne nous laisse pas indemne et nous fait beaucoup réfléchir sur le sens de la vie. Et en même temps, le livre parle de notre monde qui s’abîme, de la part de sauvagerie en l'homme et de l'inéluctabilité des destins.

 

En savoir plus :
Le Facebook d'Erik L'Homme


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=