Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les liens
Domenico Starnone  (Editions Fayard)  août 2019

Quelques semaines après avoir lu l’ouvrage de Marco Missiroli, je me retrouve de nouveau avec un ouvrage transalpin qui parle aussi du couple. Ici, c’est au tour de Domenico Starnone de nous proposer un ouvrage d’à peine 170 pages qui nous fait pénétrer dans l’intimité d’une famille napolitaine.

Domenico Starnone est né en 1943 à Saviano, près de Naples, est écrivain, journaliste et scénariste. Auteur d’une dizaine de livres, Domenico Starnone a obtenu le prestigieux prix Strega en 2001 pour son roman Via Gemito (Fayard, 2004). Les Liens, paru en 2015 en Italie, a reçu un accueil critique exceptionnel et a été traduit dans trente pays.

Comme beaucoup de mariages, celui de Vanda et d’Aldo a essuyé le feu des épreuves, l’usure et le poids de la routine. Et pourtant, il en est sorti intact. Du moins en apparence. La faille au sein de leur couple, la trahison d’Aldo, remonte à un passé lointain. A y regarder de plus près, les fissures et morceaux recollés sautent aux yeux. C’est un vase craquelé qui peut se briser au moindre contact. Peut-être même a-t-il déjà éclaté, même si nul ne veut l’admettre.

L’ouvrage est construit autour de trois grandes parties. La première partie a pour narratrice l’épouse et s’adresse à son mari. Sur un ton assez dur, elle s’adresse à celui qui l’a trompé avec une autre femme, l’invitant à réfléchir sur son départ du foyer et ses conséquences pour les jeunes enfants. Cette partie nous permet de voir le désarroi de cette épouse et la colère qui l’accompagne du fait que son mari soit parti dans les bras d’une autre.

La seconde partie a pour narrateur le père après qu’il soit revenu dans le cocon familial. Beaucoup plus longue, elle nous permet d’entrer dans l’histoire de ce couple, leur rencontre, la naissance des enfants et leur vie commune. Elle détaille aussi sa rencontre avec Lidia et sa vie à ses côtés après son départ du foyer.

La dernière partie a pour narratrice, Anna, la fille du couple, qui est devenu adulte. Elle nous montre la perception de ces enfants vis-à-vis de la relation compliquée des parents en revenant sur des évènements racontés dans les parties précédentes, perçus différemment par ces enfants.

A travers ce récit subtil et tranchant en trois parties, l’auteur nous fait pénétrer dans l’intimité d’une famille italienne saisie à différentes époques. Il nous raconte l’histoire d’une fuite mais aussi d’un retour, d’une débâcle qui lie ensemble chacun des membres et les précipite dans un redoutable carnage domestique. De nombreuses questions se posent à cette famille. Que sommes-nous prêts à sacrifier pour ne pas nous sentir piégés ? Que perdons-nous lorsque nous choisissons de faire table rase du passé ?

Lu d’une traite en deux heures, Les liens de Domenico aura été une lecture percutante et captivante qui nous fait beaucoup réfléchir sur le couple autour de l’infidélité et ses conséquences. Sa structure narrative polyphonique nous permet de l’appréhender autour de points de vue différents qui se confrontent.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Domenico Starnone


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=