Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Oeuf dure
Rémi Lange  août 2019

Réalisé par Rémi Lange. France. Comédie. 1h53 (Sortie le 28 août 2019). Avec Rémi Lange, Adriano Dafy, Magali Le Naour-Saby, Antoine Janot, Vassia Chavaroche, Karim Rollamallah, Kathy Le Naour-Saby et Jérôme-Ramses Garcia de la Torre.

Troisième volet de son journal filmé, après "Omelette" et "Les Yeux Brouillés", "L'Oeuf dure" de Rémi Lange n'est pas ce que certains appelleraient un "OVNI filmique". Au contraire, le cinéaste poursuit une œuvre libre, consciente et cohérente où il fait de film en film de l'autofiction un art à part entière.

Plus proche de Joseph Morder que d'Alain Cavalier, le travail de Rémi Lange, jamais bavard, jamais sentencieux, toujours jouissif dans ses obsessions comme dans ses digressions, est d'abord synonyme de plaisir pour le spectateur.

Même si l'on n'est ni gay ni vraiment gay friendly et qu'on se fout totalement de la PMA,de la GPA, acronymes dont on serait incapable de traduire chaque lettre en mot, on se sent tout de suite en empathie avec le héros-réalisateur.

On lui pardonne toutes ses contradictions, comme quand il annonce qu'il va faire un film où on ne le verra pas... alors que, finalement, on le verra constamment sur l'écran.

Tête rasée, ce pré-quinquagénaire arbore toujours un sourire, joue plutôt bien son propre rôle avec ses hauts et ses bas et parvient à une vérité qu'on ne lui contestera pas : "Je suis peut-être au fond de moi un grand comique".

Grand comique ? En tout cas, un grand espiègle qui trouve en Dino, Adriano Dafy, garçon d'une vingtaine d'années, un alter ego lui aussi très rigolo. Alors qu'il prépare un long métrage – une fiction classique avec Arielle Dombasle –, Rémi Lange auditionne des jeunes hommes pour un rôle important.

Surgit alors comme une évidence, Dino-Adriano, métis au physique logiquement de Daffy Duck qui va devenir son petit ami et bien plus : le moteur de "L'Oeuf dure".

C'est lui qui le convainc d'entrer dans la "modernité homosexuelle", de ne plus appartenir à la génération qui vit avec la peur du sida au ventre pour rejoindre la sienne, celle qui veut des enfants, et plutôt faits à l'ancienne, des "œufs frais de poule". Il faudra donc trouver la femme porteuse et lui faire un enfant.

Pour compliquer les choses, la candidate retenue est une actrice infirme moteur cérébral, Magali Naour-Saby, que l'on a vu dans "Indésirables" de Philippe Barassat. Un sacré bout de petite femme "libre et intrépide" comme elle le proclame.

Déterminée, les idées arrêtées et la langue bien pendue, elle entre dans le jeu avant tout pour jouer la comédie et c'est peu dire qu'elle est, nonobstant son handicap, une excellente actrice.

Enfermés dans une maison pour accomplir le grand dessein, Rémi et Magali, vont surtout beaucoup discuter et raisonner sur leurs mutuelles conditions.

Placé sous l'égide de "L'art d'aimer" d'Ovide, ce journal filmé est l'occasion de rebattre les cartes de la question amoureuse et de proposer au spectateur complice des pistes pour lui aussi se questionner.

Film qui ne cesse de se faire en se défaisant, "L'Oeuf dure" de Rémi Lange est une œuvre plein d'amour et d'humour. Jamais dans la caricature, toujours léger, il mérite une attention particulière d'autant plus qu'on se sent bien dans ce cinéma sans concessions.

L'auteur de "Le Chanteur" attend les fonds nécessaires pour revenir à la fiction proprement. On lui souhaite d'y parvenir rapidement... mais sans pour cela abandonner ce "journal filmé" fourmillant de pensées brillantes et de petites intentions touchantes.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=