Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Black Midi
Schlagenheim  (Rough Trade)  juin 2019

"A pink caterpillar with six anorexic children let me stay, But I had to keep moving through anteater town, After anteater town after anteater town after anteater town after anteater town…"

De jeunes musiciens anglais qui se sont fait une belle réputation scénique, qui ont un certain goût pour le mystérieux et qui jouent fort une musique rock ? Rien de nouveau sous le soleil. Un groupe de plus porté aux nus, un groupe mouchoir de ceux vite écoutés et vite oubliés ? Non, car le quatuor composé de Geordie Greep (chant / guitare), Matt Kwasniewski-Kelvin (chant / guitare), Cameron Picton (chant / basse) et Morgan Simpson (batterie) vaut (ou semble valoir on attendra un peu plus de musique pour se faire un avis définitif) plus qu’un simple buzz momentané.

D’abord parce qu’il y a une véritable maîtrise instrumentale (assez impressionnante aussi de cohésion alors qu’ils ont à peine vingt-un an), le batteur est très bon, et une maîtrise dans l’écriture. Alors oui les londoniens déploient force énergie, mélangent noise-rock, math, prog-rock, post punk (entre Public Image Ltd, Slint, Fugazi, Swans, Tortoise, Sonic Youth, King Crimson grosso modo) jouent avec l’intensité, les nuances, les plans harmoniques, le grain sonore mais ils le font avec une intelligence, un discernement qui manque souvent aux autres groupes.

Rien n’est gratuit, tout a un sens ou des sens, Black Midi aimant particulièrement multiplier et tronquer les pistes. Les morceaux sont complexes mais ne perdent rien en efficacité. C’est l’intelligence des grands que de faire des choses compliquées tout en faisant en sorte que cela soit efficace et que cela paraisse simple. Mais il y a des points de repères, la rythmique sert de fondations sur lesquels tournoient les guitares. Il y a une base d’improvisation ce qui donne à cette musique des côtés irréversibles mais basée sur des règles et des formats favorisant une certaine direction. C’est un fait. Quant à la voix diabolique du chanteur, c’est encore une autre histoire. Elle nous emmène ailleurs, clairement, avec ces airs de fin du monde. Il faut écouter "bmbmbm" où Greep personnifie un pervers souillant une femme simplement par ses yeux... et il en va de même pour les paroles souvent nébuleuses.

C’est tout sauf lisse, ce serait même plutôt souvent rugueux. Black Midi se montre capable de se retenir, de soutenir les tensions puis de déchainer la tempête mais ne le fait jamais gratuitement. Le déluge sonique devient intéressant dès lors qu’il n’est la résultante que de moments de fausses quiétudes.

Un disque qui sonne comme un coup de schlague… Unique et passionnant. Assurément l’un des albums rock de cette année.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Black Midi en concert au Festival Levitation France #7 (édition 2019)

En savoir plus :
Le site officiel de Black Midi
Le Bandcamp de Black Midi
Le Soundcloud de Black Midi
Le Facebook de Black Midi


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=